Ce cycle de vie n’en finit-il pas?

Simplement fais-le

Ce cycle de vie n’en finit-il pas?


Je voulais juste comprendre si ce cycle de vie de naissance et de mort est sans fin?

Nous savons qu’une personne / âme / jeevatama peut sortir de ce cycle dans certaines conditions / circonstances en atteignant le moksha et supposons qu’un jour chacun atteindra le moksha alors ce cycle se terminera ou ce cycle sans fin est-il quelque chose ou l’autre garder ce cycle en vie dans un but précis?

Si c’est un cycle sans fin, alors quel est son objectif principal / objectif suprême? Nos Écritures ont-elles quelque chose à dire à ce sujet?

brahma jijnasa

Votre Q n’est pas clair sur ce que vous voulez demander. Vous prétendez deux choses opposées, et bien que vous sachiez que le moksha est possible, vous prétendez quand même qu’il s’agit d’un « cycle sans fin ». Semble que vous êtes confus.

Simplement fais-le

Je ne sais pas pourquoi la question vous prête à confusion? C’est simplement si tout le monde atteint moksha ce cycle se terminera-t-il pour toujours ou non?

Uday Krishna

quelques informations pertinentes sont disponibles sur ce lien: – hinduism.stackexchange.com/questions/8439/…


Réponses


 brahma jijnasa

Oui, ce cycle de vie de l’existence matérielle prendra fin pour toujours car après avoir atteint le moksha, vous ne reviendrez plus jamais à cette existence matérielle. Cela est confirmé dans les Écritures.
Ainsi, la Bhagavad gita 8.21 dit:

Ce que les Védatistes décrivent comme non manifesté et infaillible, ce qui est connu comme la destination suprême, ce lieu d’où, l’ayant atteint, on ne revient jamais – c’est Ma demeure suprême .

Voir aussi Bhagavad gita 15.4:

Par la suite, il faut chercher ce lieu d’où, étant parti, on ne revient jamais , et s’y rendre à cette personnalité suprême de la divinité d’où tout a commencé et de qui tout s’est étendu depuis des temps immémoriaux.

Et aussi Bhagavad gita 8.15:

Après m’avoir atteint , les grandes âmes, qui sont des yogis dévoués, ne reviennent jamais dans ce monde temporaire , plein de misères, parce qu’elles ont atteint la plus haute perfection .

Voir aussi le dernier verset du Chandogya Upanishad, son verset 8.15.1 dit:

… concentré tous ses sens sur le Soi, sans jamais faire de mal à aucune créature, sauf aux tîrthas (sacrifices, etc.), celui qui se comporte ainsi toute sa vie, atteint le monde de Brahman, et ne revient pas, oui, il ne revient pas .

Ainsi, les versets disent que celui qui atteint la destination suprême, la demeure suprême du Seigneur (Goloka, ou Vaikuntha, c’est-à-dire le monde de Brahman), celui qui a atteint le Seigneur là-bas et a ainsi atteint la plus haute perfection, et s’y est rendu au Seigneur, il ne revient plus jamais à cette existence matérielle, qui est cependant une existence matérielle temporaire.

Mais si vous n’atteignez pas le moksha , alors ce cycle de vie de l’existence matérielle, c’est-à-dire le cycle des naissances et des morts répétées ( samsara ), ne prendra fin que lorsque vous obtiendrez le moksha .

Ainsi, cette expression « on ne revient jamais » signifie la réalisation de moksha ou « libération du cycle des naissances et des morts répétées », donc le cycle de vie est terminé et ne se reproduira plus jamais. Si le texte avait dit quelque chose comme « il reviendra à ce cycle de samsara « , cela signifierait qu’il y a une possibilité de retour et de poursuite de ce cycle. Mais le texte ne dit rien de tel.

Pandya ♦

Vous pouvez citer Smriti Prasthana 8.21 ou 15.6, Shruti Prasthana (Chhandogya) 4.15.5 ou Nyaya Prasthana 4.4.22.

brahma jijnasa

@Pandya Oui, je peux citer certains d’entre eux, mais je citerai un verset différent du Chandogya Upanishad, cependant. Merci pour la recommandation.

Simplement fais-le

Permettez-moi de dire ceci: s’il y a, disons, 1 milliard d’humains et qu’ils atteignent tous un jour moksha (supposons), alors ce cycle se terminera-t-il définitivement de ce monde et quelque chose de nouveau commence ou quel serait le résultat final?

brahma jijnasa

@Just_Do_It Je pense que vous avez mal compris quelque chose ici. Cette chose qui est appelée « cycle » n’est pas liée à un monde ou une planète en particulier comme cette Terre. Le terme « cycle » n’est pas lié à un monde particulier, mais est lié à un individu particulier, l’âme jiva (jivatma), dont nous parlons. Il n’y a rien de tel que le « cycle de la Terre », mais il y a un cycle ou des renaissances d’une âme individuelle ou jivatma particulière. Par exemple, nous pouvons parler du cycle de vous ou de moi en tant que deux individus différents, c’est-à-dire des jivatmas, cela n’a rien à voir avec ce monde ou la Terre.

brahma jijnasa

@Just_Do_It Même dans le cas où toutes les personnes sur cette terre obtiennent des moksha, il y aurait encore d’autres âmes qui auraient leur naissance sur cette terre, et la terre ne serait pas sans population humaine. Les âmes (jivatmas) d’un monde peuvent naître sur une autre planète ou un autre monde. Il est même possible qu’une âme en naissance animale après la mort obtienne une naissance humaine, ou qu’une âme vivant dans le ciel puisse tomber du monde céleste pour naître en tant qu’humain sur cette terre. De nombreuses combinaisons différentes sont possibles. Ce n’est donc pas que le « cycle » est lié à certaines âmes sur cette terre uniquement.

 

#de, #pas, CE, cycle, finit-il, n’en, vie

 

wiki

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *