Circuit de Thevenin

paul23

Circuit de Thevenin


Je n’arrive pas à trouver le bon circuit thevenin dans l’image ci-dessous

entrez la description de l'image ici

La résistance équivalente est (en cas de court-circuit)

Req=50+50+(50//(25+25))=125kΩ



Le courant est de

20125mUNE

Le circuit ouvert a une tension équivalente de

203V



Donc, cela conduirait à une résistance de

1253kΩ


Et la configuration suivante:

schématique

simuler ce circuit – Schéma créé à l’aide de CircuitLab

La réponse donnée est « 250/3 » Qu’est-ce qui ne va pas?

PS: La mise à l’échelle des schémas semble mal tourner?

HL-SDK

Je peux dire que votre OCV est certainement correct. J’ai trouvé que le SSC était de 80 microampères. Je voudrais dessiner le circuit SSC et utiliser vos tensions de noeud calculées pour obtenir du courant à travers les résistances 25k.

Réponses


 apalopohapa

Lorsque vous calculez l’équivalent Thévenin ou Norton, c’est du point de vue de ce à quoi il est connecté. Dans ce cas, les deux bornes à droite de votre circuit.

En d’autres termes, avec quoi pourriez-vous remplacer le circuit d’origine, de sorte que du point de vue des deux bornes à droite, rien ne semble avoir changé?

Vous savez déjà qu’un

Vth

en série avec un

Rth

le fera. Comment les déterminer?

Vous avez déjà calculé

Vth

correctement, mais vous avez calculé

Rth

du point de vue de la source de tension, au lieu des deux bornes.

Encore plus intéressant est de comprendre pourquoi il est même possible de créer quelque chose d’aussi simple qu’un circuit de Thévenin pour remplacer un nombre arbitraire d’éléments linéaires interconnectés de manière arbitraire.

La clé pour comprendre cela est la superposition, et je vais le prouver pour le cas d’un réseau de résistances et de sources de tension, mais la même preuve peut être étendue pour inclure les sources de courant, les sources dépendantes, les condensateurs et les inductances (avec l’aide de Laplace) , mais les équations deviennent plus longues et plus difficiles à suivre.

Si vous aviez une source de tension

VeXt

connecté entre les deux terminaux en question, et souhaitait calculer le courant

jeeXt

en sortant, vous recourriez aux lois de Kirchoff, alors supposons que vous avez utilisé KCL et appliquez-le aux boucles N. Vous vous retrouverez avec N équations sous la forme de:

jejeKn,je+En,jVsj=0

Kn,je

est une constante pour le

nth

équation (ou boucle) qui tient compte du

jeth

boucle de courant, et

En,j

est soit 0 soit 1 (ou -1), selon que

jth

la source de tension est présente dans cette boucle ou non (et dans quelle orientation). Au fait,

VeXt

serait l’un de ces

Vs

.

Si tout

Vsj

étaient nuls (ce qui revient à les court-circuiter), alors tous les courants seraient nuls (naturellement).

Imaginez maintenant un seul

Vsk

n’est pas nul. Les équations ressemblent maintenant à:

jeje,kKn,je+En,kVsk=0

jeje,k

désigne le

jeth

courant de boucle lorsque seulement

Vsk

est activé.

Si au lieu de cela vous avez allumé une autre source de tension

Vsm

, tu aurais:

jeje,mKn,je+En,mVsm=0

Ce qui est le même que le précédent mais en remplaçant k par m.

Voici le kicker:

Si vous ajoutez les deux ensembles d’équations, vous vous retrouvez avec un ensemble d’équations qui ressemblent à

(jeje,k+jeje,m)Kn,je+(En,kVsk+En,mVsm)=0

En inspectant cela, vous pouvez réaliser que ce sont les équations que vous résoudriez si vous aviez activé

Vsk

et

Vsm

simultanément et souhaitait calculer le courant

jeje,km

, vous pouvez donc conclure que:

jeje,km=jeje,k+jeje,m

Ce qui signifie que pour calculer le courant lorsque deux sources sont allumées, commencez par calculer les courants lorsque chacune est allumée une par une, puis additionnez-les.

C’est fondamentalement le théorème de superposition!

Notez qu’il fonctionne également automatiquement pour les tensions, grâce à la loi d’Ohm.

Armé de cela, vous pouvez maintenant prouver que l’équivalent de Thevenin fonctionne:

jeeXt

sera la somme des contributions de chaque source de tension, ce qui signifie que:

jeeXt=KsVs

Mais l’un de ces

Vs

est

VeXt

, et les autres peuvent être considérés comme des concurrents, déterminés par les internes du circuit afin que nous puissions écrire:

jeeXt=UNE+BVeXt

Que nous pouvons réorganiser comme:

jeeXt=B(UNE/B+VeXt)

Et si on définit:

B=1/Rth

UNE/B=Vth

On a:

jeeXt=(VeXtVth)/Rth

Ce qui représente essentiellement l’équivalent de Thevenin.

Maintenant que nous savons que l’équivalent de Thevenin est le résultat d’une superposition et que cela fonctionne, la question est de savoir comment déterminer

Vth

et

Rth

, c’est ce qu’on vous a déjà appris:

  1. Laisser
  2. Désactivez


 Dave Tweed

Voici quelques conseils:

La résistance de charge vue par la source 20V n’est pas la même chose que la résistance de source vue par la charge.

Le courant traversant la source 20V n’est pas le même que le courant traversant la charge.

 

#de, Circuit, Thevenin

 

google

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *