Destruction du régulateur abaisseur DC / DC à cause de la charge inductive?

bkausbk

Destruction du régulateur abaisseur DC / DC à cause de la charge inductive?


J’évaluais le convertisseur abaisseur PAM2316 DC / DC et en ai détruit plusieurs, je suppose que la cause pourrait être une charge inductive.

Voir mon schéma et ma mise en page ici:

Schémas

Je m’explique: le circuit fonctionnait correctement, tension de sortie propre même avec une charge maximale de 2A. Le problème commence après avoir testé une charge inductive. Sans la diode Schottky, le régulateur est tombé en panne très rapidement. La première charge inductive était très petite (test 2), c’était environ 1 m de fil de résistance NiCr. Le deuxième essai (essai 1) était un inducteur lourd avec une résistance CC très faible, ce qui devrait provoquer un événement de surintensité et éteindre le régulateur. Mais le régulateur ne s’est pas arrêté même après que le courant ait atteint environ 3A (ce qui était le cas avant un court-circuit avec un fil court) (le PAM2316 est évalué à 2A).

La carte était un PCB FR4 auto-gravé double face (avec plan de masse). Il a été nettoyé correctement par la suite, en particulier la zone spécifique de rétroaction. [Fyi: J’ai de l’expérience dans la création de planches auto-gravées].

Selon vous, quelle pourrait être la cause de cet échec? Le circuit est-il sauvegardé avec cette diode Schottky maintenant? Je suppose que cela a été causé par un événement back emf qui provoque une tension des broches SW devenue <-0,3V. Cela devrait être évité avec la diode Schottky (chute de tension de 200 mV). J’ai vu des circuits similaires où une diode Schottky était utilisée de la même manière, même dans les convertisseurs abaisseurs synchrones (avec MOSFET haut / bas).

Winny

Veuillez dessiner vos schémas avec le sol pointé vers le bas. Si vous comparez l’énergie stockée dans le condensateur de sortie à l’énergie stockée dans l’inductance, quel est le rapport entre eux?

bkausbk

@winny Par « inductance », vous voulez dire L1 ou la charge inductive?

Winny

C’est correct.

Réponses


 Tony EE rocketscientist

Je pense qu’il y a deux approches à considérer;

1) Détection précise du courant pour simuler la conception de protection contre les surintensités (OCP) de la puce.

– En supposant que je comprends, (grande hypothèse), il se compose d’un comparateur 3 ampères (je ne sais pas quand / s’il est échantillonné) et d’un compteur binaire 6 bits (/ 64) qui doit se terminer avant OCP, éteint le régulateur en mode hoquet. Cependant, 2 cycles d’horloge consécutifs inférieurs au seuil OCP peuvent réinitialiser le compteur.Il est possible que vous deviez éviter certaines conditions, telles que le rapport de 2,5 MHz et la fréquence de résonance LC de votre choix pour le choix des composants.
Confirmez avec le forum technique OEM comment l’IC compte réellement dans chaque cycle.

2) Étendre les points critiques et observer les réponses dans 4 canaux avant qu’il ne tombe en panne en utilisant des méthodes de sondage idéales (Low ESL). – Modélisez et analysez ensuite les paramètres réels des composants RLC pour chaque composant, y compris le RdsOn moyen du commutateur et de la diaphonie, et analysez dans le domaine temps et fréquence pour une analyse de gain / phase et recherchez des oscillations instables. Considérez différentes valeurs LC. (tels que ceux suggérés dans la fiche technique, 470nH pour 3.3V)

entrez la description de l'image ici

 

/, #à, #de, #la, abaisseur, cause, charge, Dc, destruction?, du, inductive, Régulateur

 

google

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *