Est-ce que «Dieu» est en majuscule parce que c’est le prénom du dieu du christianisme? [fermé]

Andrew Grimm

Est-ce que «Dieu» est en majuscule parce que c’est le prénom du dieu du christianisme? [fermé]


En expliquant quand « Dieu » est en majuscule et quand ce n’est pas pour des personnes non anglophones, je dis qu’il est en majuscule quand il se réfère au dieu du christianisme, parce que c’est le prénom (un nom propre) de ce dieu. Si quelqu’un devait nommer son chaton « Dieu », il serait également capitalisé. J’explique que « dieu » n’est pas capitalisé quand il ne s’agit que d’êtres surnaturels (par exemple, le dieu grec Zeus). Cette réponse en anglais.SE donne une explication similaire.

Cela me semble être une explication très logique, mais je ne sais pas si c’est correct ou non. Cette justification est-elle la vraie raison pour laquelle « Dieu » est capitalisé comme « Dieu » dans de nombreuses traductions de la Bible en anglais?

David brainerd

C’est parce que dans le christianisme, nous sommes monothéistes. Un seul Dieu est réel, et il devient Dieu avec un G majuscule, tandis que les idoles, car elles sont fausses, deviennent minuscules. Ce n’est pas que le nom de Dieu est Dieu.

Andrew Grimm

@Sarah, je suis content que cette question soit sur l’herméneutique ou le christianisme.

Réponses


 Anonymous

Il est capitalisé en anglais pour deux raisons principales: la révérence religieuse et la tradition, mais grammaticalement, il n’y a vraiment aucune obligation de le capitaliser.

Les premiers manuscrits grecs ont été écrits dans toutes les lettres onciales ou majuscules, sans espaces intermédiaires entre les lettres.

Par exemple, le texte suivant est Jean 1: 1, tel qu’il est écrit dans le Codex Sinaiticus:

Codex Sinaiticus, Jean 1: 1

La langue hébraïque, à la fois ancienne et moderne, manquait également de lettres minisculaires.

En réalité, le mot «Dieu» (avec le majuscule «G») est l’abréviation de «le dieu». L’équivalent de «le dieu» (ainsi que «Dieu») en grec est ὁ θεός.

Le Dr Dale B. Martin a écrit 1

Les gens – même les érudits – ont tendance à oublier trop vite que «dieu» en grec ancien n’était pas un nom propre. C’est plus facile à retenir lorsque nous lisons les textes en grec car ils utilisent si souvent le mot θεός («dieu») avec l’article défini ὁ («le»). Lors de la lecture du grec, il est plus facile de lire ὁ θεός comme «le dieu» plutôt que «Dieu». Malheureusement, utiliser Dieu sans l’article permet de le prendre plus facilement à tort en anglais comme nom, une tendance rendue encore plus tentante par le fait qu’il est presque toujours capitalisé lorsqu’il fait référence au dieu du christianisme. Il serait en fait préférable pour une compréhension orthodoxe de la nature de la divinité chrétienne de la laisser sans capitalisation et avec l’article. Peut-être devrions-nous dire «le dieu» en parlant de la divinité chrétienne, tout comme nous parlons de «l’esprit» saint.

Les traducteurs qui ont produit la version King James ont arbitrairement traduit ὁ θεός en anglais, parfois comme «le Dieu» 2 et d’autres fois comme «Dieu». 3 Il y a même des occasions où ils l’ont traduit par «le dieu». 4 Mais encore une fois, comment ont-ils su quand le traduire par «Dieu» contre «Dieu» contre «le dieu»? Ils ne pouvaient pas décider cela du grec, car les manuscrits originaux n’avaient pas la distinction rendue possible par la combinaison des majuscules et des minisculaires.

C’est naturellement une question de respect pour les gens qui estiment le seul vrai dieu de mettre en majuscule la première lettre d’un mot qui ne se réfère qu’à lui. C’est également le cas avec le mot «seigneur», comme dans «le Seigneur Jésus-Christ». C’est également le cas avec les pronoms utilisés en référence à Dieu, comme le mot «Lui» ci-dessus, et comme vous le rencontrerez souvent dans la Bible.

Vous ne vous tromperiez pas si, chaque fois que vous lisez ὁ θεός dans le NT grec, vous le traduisiez en anglais par «le dieu» par opposition à «Dieu» ou «le Dieu». Les auteurs juifs du Nouveau Testament ont compris qu’il n’y avait qu’un seul vrai dieu par nature . Ainsi, chaque fois qu’ils lisent ὁ θεός, ils pensent habituellement à lui, c’est-à-dire Yahveh. Cependant, nombreux sont ceux qui sont appelés ὁ θεός ou «le dieu» en raison de leur fonction , comme les juges humains. 5

Le seul vrai dieu n’a qu’un seul nom, יהוה, appelé Tetragrammaton. Le mot «Dieu» n’est techniquement pas un nom propre (un nom), mais un nom commun. «Dieu» (ou «le dieu» ou «le Dieu») fait référence à ce qu’est יהוה.

Se référant à la tradition d’écrire «G * d» ou «Gd» au lieu de «Dieu», le Dr Martin a également écrit, 6

La substitution de ces différentes orthographes et symboles pour «Dieu» est encore plus sérieusement trompeuse, comme je l’ai laissé entendre ci-dessus, car elle implique en fait que «Dieu» est le nom propre de Dieu, de la même manière que YHWH fonctionne comme le nom du Dieu de Israël dans la Bible hébraïque.

Considérez l’analogie:

 name:nature :: Joe:human :: Yahveh:god 

Il y a une légère disparité, car Joe est l’un parmi de nombreux humains, tandis que Yahveh est le seul vrai dieu. Mais, vous comprenez maintenant la fonction du mot «dieu», comme un nom commun (une chose), plutôt qu’un nom propre (un nom). Cela étant dit, car il n’y a qu’un seul qui est ὁ θεός par nature, c’est-à-dire Yahveh, le mot θεός pourrait parfois fonctionner comme un quasi-nom, bien qu’il serait difficile de discerner où ce phénomène se produit en raison de la nature arbitraire de l’anglais. traductions.


Les références

Martin, Dale B. Vérités bibliques: la signification des Écritures au XXIe siècle. New Haven: Yale UP, 2017.

Notes de bas de page

1 p. 150
2 cp. ROM. 15: 5
3 cp. ROM. 14:20
4 cp. 2 Cor. 4: 4
5 Exo. 22: 9
6 ibid.

cnaak

(1) Êtes-vous en train de dire que la traduction de ὁ θεὸς dans 2Co.4: 4 par « les dieux » (non capitalisés) par les traducteurs de KJV reflète des choix qui étaient « simplement arbitraires », ce qui signifie que le contexte de passage n’a pas été pris en compte de quelque manière que ce soit ?

cnaak

(2) Pensez-vous que ce contexte: « En qui (ὁ θεὸς) de ce monde a aveuglé l’esprit de ceux qui ne croient pas, de peur que la lumière du glorieux évangile du Christ, qui est l’image de Dieu, ne leur brille « de 2Co.4: 4 permet de traduire ὁ θεὸς par » Dieu « ou » Dieu « (en majuscule)?

cnaak

(3) Puisque 1Co.8: 5 déclare que beaucoup se disent « dieux » – à quelle occasion nous voyons le pluriel θεοὶ utilisé dans les Écritures – n’est-ce pas une raison forte et appuyée pour capitaliser « Dieu » (quand le le contexte indique que le texte fait référence au vrai Dieu) dans une traduction n’est pas simplement une décision arbitraire?

cnaak

(4) Ne faire aucune distinction « dieu » contre « Dieu » dans une traduction anglaise au motif que les manuscrits plus anciens n’ont pas cette distinction ne semblerait légitime que si la traduction ENTIÈRE était également rendue en majuscules uniquement, auquel cas, 2Co. 4: 4 se lirait comme suit: « EN QUI LE DIEU DE CE MONDE A AVALÉ LES ESPRITS D’EUX QUI NE CROIENT PAS, DE peur que LA LUMIÈRE DE L’ÉVANGILE GLORIEUX DU CHRIST, QUI EST L’IMAGE DE DIEU, SOIT BRILLER EN EUX. »


 Paul Vargas

Comme on le sait, dans les manuscrits originaux, il n’y a pas une telle distinction. L’hébreu n’a pas de majuscules et de minuscules, et les manuscrits grecs originaux ont été écrits en toutes lettres majuscules. (1)

Il faut être très attentif au contexte lors de la traduction des termes. Les traducteurs de la Bible capitalisent souvent les termes lorsqu’ils les considèrent comme faisant référence à la divinité et ne les capitalisent pas autrement. (2)

En ce qui concerne le terme qui fait référence à la divinité, Robert Wright dit:

Selon la Genèse, Jacob « a érigé un autel et l’a appelé El-Elohe-Israel. » Cela pourrait être traduit par « dieu, le dieu d’Israël », mais si vous ne capitalisez pas le premier « dieu », cela n’a pas beaucoup de sens. En d’autres termes, le premier « dieu » doit être un dieu spécifique . (3)


Remarques

  1. Préface à la Bible anglaise mondiale , http://ebible.org/web/FRT01.htm .
  2. Watson E. Mills, Roger Aubrey Bullard, Mercer Dictionary of the Bible , (Mercer University Press, 1990), 336
  3. Robert Wright, L’évolution de Dieu: les origines de nos croyances , (Hachette UK, 2010)

 

[fermé], #en, c’est, christianisme, Dieu, du, est, Est-ce, Le, majuscule?, parce, prénom, que

 

wiki

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *