La pleine conscience est-elle une mauvaise traduction pour Sati?

Val

La pleine conscience est-elle une mauvaise traduction pour Sati?


Habituellement, Sati est traduit par Mindfulness, mais selon l’article de Wikipedia, Mindfulness est décrit comme suit:

La pleine conscience est le processus psychologique consistant à attirer l’attention sur des expériences qui se produisent dans le moment présent, qui peut être développé par la pratique de la méditation et d’autres entraînements. Le terme «pleine conscience» est une traduction du terme pali sati, qui est un élément important des traditions bouddhistes.

Selon l’entrée de suttacentral, Sati est défini comme la mémoire, la reconnaissance, la conscience, l’intention de l’esprit, l’éveil de l’esprit, etc.

Ma question est alors, est-ce une erreur d’appeler Sati Mindfulness, puisque Minsfulness signifie conscience. Maintenant, Sati est toujours utilisé avec son proche compagnon sampajañña, ce qui à son tour attire toujours l’attention sur les attitudes morales, etc., tandis que la « pleine conscience » observe simplement les phénomènes intérieurs et extérieurs avec un esprit ouvert, curieux et débutant.

Source: https://en.m.wikipedia.org/wiki/Mindfulness

https://suttacentral.net/search?query=sati

Réponses


 Dhammadhatu

Wikipédia n’est pas d’accord avec les suttas Pali et l’entrée du dictionnaire anglais PTS Pali à Sutta Central prête à confusion, car elle comprend de nombreux termes anglais différents.

Les mots pâles ne peuvent généralement être compris que dans leur sens contextuel. Un sutta qui décrit clairement le contexte « sati » est MN 117, comme suit:

On est attentif à abandonner la mauvaise vue et à entrer et à rester dans la bonne vue : c’est la bonne conscience.

On est attentif à abandonner la mauvaise résolution et à entrer et à rester dans la bonne résolution : c’est la bonne conscience.

On est attentif à abandonner le mauvais discours et à entrer et à rester dans le bon discours : c’est la bonne conscience.

On est attentif à abandonner la mauvaise action et à entrer et à rester dans la bonne action : c’est la bonne conscience.

On est conscient d’abandonner un mauvais moyen de subsistance et d’ entrer et de rester dans un bon moyen de subsistance : c’est la bonne conscience.

Cette signification contextuelle s’accorde avec un commentaire ultérieur d’Abhidhamma, comme suit:

Qu’est-ce que le sammasati? Sati signifie garder à l’esprit ou se souvenir . Sati est l’état de recueillement , l’état de mémoire , l’état de non-décoloration , l’état de non-oubli . Sati signifie le sati qui est une faculté spirituelle, le sati qui est un pouvoir spirituel, Sammasati, le Sati qui est un facteur d’illumination, ce qui est un facteur de chemin et ce qui est lié au chemin. C’est ce qu’on appelle sammasati. « [Vbh.105, 286]

Ajahn Jayasaro explique correctement «sati» dans sa vidéo intitulée: Méditation bouddhiste (4) Sati Sampajanna .

De même, Ajahn Buddhadasa explique correctement «sati» dans sa conférence intitulée: La guérison scientifique des maladies spirituelles , comme suit:

Sati (pleine conscience, conscience réfléchie, souvenir) est la conscience rapide et le rappel des choses qui doivent être rappelées. Elle doit être aussi rapide qu’une flèche. Nous pouvons également décrire sati comme un véhicule ou un mécanisme de transport du type le plus rapide. Ce transport le plus rapide ne porte pas de choses matérielles, il porte la sagesse et la connaissance. Sati livre le paññä (sagesse) à temps pour répondre à nos besoins. Grâce à la pratique de la pleine conscience avec la respiration, sati est pleinement formé

Sati se rend compte que quelque chose se passe et rappelle le paññä correspondant à cet événement. Sati transporte immédiatement la sagesse nécessaire à cette situation à temps pour faire face à d’éventuels problèmes. La pleine conscience vient en premier. Cette sagesse appliquée à l’expérience est sampajanna. Livré à temps par sati, la sagesse en action traite de la situation immédiate. Puis, au moment même où sampajanna se met au travail, la puissance et la force du samädhi donnent force et énergie à la sagesse afin qu’elle puisse résoudre le problème. Dans la mesure où il y a des samädhi, dans cette mesure, la sagesse en action pourra résoudre le problème. Paññä agit comme l’entrepôt de connaissances et de connaissances accumulées sur lesquelles sati s’appuie pour gérer les expériences sensorielles.

Bien que la définition standard de «  samma sati  » dans le Noble Octuple Sentier, le Satipatthana Sutta et l’Anapanasati Sutta ne soit pas intrinsèquement erronée, elle confond les étudiants et les universitaires car la définition comprend de nombreux concepts différents. Cette définition est la suivante:

Et qu’est-ce que la bonne conscience, moines? (i) Il y a le cas où un moine est un contemplateur / observateur du corps en lui-même – ardent, clair et conscient – repoussant la cupidité et la détresse par rapport au monde. (ii) Il est un contemplateur / observateur des sentiments en eux-mêmes – ardents, compréhensifs et conscients – repoussant la cupidité et la détresse par rapport au monde. (iii) Il est un contemplateur / observateur de l’esprit en lui-même – ardent, clair et compréhensif – repoussant la cupidité et la détresse en référence au monde. (iv) Il est un contemplateur / observateur des Dhammas en eux-mêmes – ardent, clair et compréhensif – repoussant la cupidité et la détresse en référence au monde. Ceci, moines, est appelé la pleine conscience.

Le mot qui prête à confusion est « anupassī », qui signifie «contempler» ou «observer» ou «voir». Les étudiants et les universitaires se concentrent sur cette traduction «contempler» et la prennent pour le sens de «sati». Cependant, si la définition de «samma sati» est soigneusement examinée, il est discerné que les rôles de «sati» sont:

  1. N’oubliez pas de mettre de côté l’avidité et la détresse en référence au monde.

  2. Se souvenir de maintenir l’esprit dans l’activité de «contemplation».

Par conséquent, pour paraphraser la définition de Wikipedia dans un contexte bouddhiste:

La pleine conscience bouddhiste est le processus psychologique consistant à se souvenir et à ne pas oublier d’attirer son attention et sa sagesse sur les expériences afin que ces expériences se produisent sans convoitise, détresse et autres formes de désir et de souillure; qui peut être développé par la pratique de la méditation et d’autres formations. Le terme «Right Mindfulness» est une traduction du terme pali «Samma Sati», qui est un élément important du noble chemin octuple bouddhiste.

 

#(une, #la, #pour, conscience, est-elle, Mauvaise, pleine, Sati, traduction

 

wiki

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *