L’antimatière se déplace-t-elle plus vite que la lumière?

Fuseteam

L’antimatière se déplace-t-elle plus vite que la lumière?


J’ai lu dans les réponses ici qu’un électron voyageant en arrière dans le temps se comporterait comme un positron. J’ai aussi lu dans un autre que l’antimatière est une matière qui voyage dans le temps

Pour autant que je sache que quelque chose voyage plus vite, le temps ralentit selon les lois de la relativité. Pour quelque chose voyageant à la vitesse de la lumière, le temps s’arrête.

Donc, si l’antimatière fait voyager la matière dans le temps, cela ne signifie-t-il pas que l’antimatière se déplace plus rapidement que la lumière?

CuriousOne

Rien ne recule dans le temps et il n’y a pas de différence entre matière et antimatière à cet égard. Ce mème particulier est à peu près aussi faux que les choses peuvent l’être en physique. Il est dérivé d’une propriété de symétrie des diagrammes de Feynman, mais ce sont de petites images qui facilitent la vie des physiciens qui doivent calculer des séries de perturbation en physique des particules, ce ne sont pas des réalités physiques réelles. Ce que cela signifie vraiment, c’est que le processus modifié à celui d’un diagramme est également possible si nous remplaçons les particules du diagramme par leurs anti-particules et inversons les directions.

GRrocks

Il n’y a qu’une seule flèche d’avance temporelle ….. l’antimatière ou autrement, rien ne peut voyager « en arrière » dans le temps.

userLTK

En plus de ce qui précède, voyager dans le temps n’est pas la même chose que voyager plus vite que la lumière. Les particules qui voyagent « en arrière dans le temps », qui sont plus une déclaration basée sur des modèles qu’une déclaration de fait, doivent toujours obéir aux lois de la relativité et ne peuvent pas voyager plus vite que la lumière. Imaginez que vous filmez une voiture sur la route, maintenant, exécutez le film à l’envers. Dans aucun des deux, la voiture ne roule plus vite que la lumière, c’est simplement une direction inversée.

GRrocks

Bon point @userLTK mais je pense que l’OP parle des transformations relativistes qui mathématiquement (cela n’a aucun sens physique) permettent au temps de s’arrêter à la vitesse de la lumière et de reculer si vous le dépassez. Mot-clé étant, «mathématiquement».

CuriousOne

@GRrocks: Il n’y a pas une telle transformation en relativité restreinte, les gens ne regardent pas assez attentivement les signes et les constantes imaginaires résultantes des racines carrées quand ils prétendent qu’il y en a.

Réponses


 Benjamin

Il n’y a pas d’ énorme « particule (anti) » fondamentale / élémentaire (ou meilleur champ) dans notre univers qui peut se déplacer à la vitesse de la lumière. Les (anti) particules fondamentales massives connues les plus rapides sont les neutrinos astrophysiques à ultra haute énergie qui peuvent se déplacer presque à la vitesse de la lumière mais pas exactement. La raison en est que, tout d’abord, ce sont les (anti) particules fondamentales les plus légères connues dans la nature et reçoivent des facteurs de boost élevés à certaines sources astrophysiques lors de leur production. Donc, il n’y a aucun moyen pour une « particule » massive dans notre Univers de voyager encore plus vite que la vitesse de la lumière. La seule (anti) particule qui peut voyagerà la vitesse de la lumière (mais pas plus vite que cela) est la lumière elle même, à savoir le champ de photons. Puisque le photon est sa propre anti-particule, nous pouvons conclure que la seule anti-matière se déplaçant à la vitesse de la lumière est la «lumière».

Par la construction de la théorie du Big Bang et la création d’univers à partir d’une singularité, la flèche du temps a toujours été en avant dans un univers en expansion. Donc, rien dans la nature ne peut se déplacer en face de cette flèche (ou dans le temps comme vous l’avez appelé.) Les diagrammes de Feynman – qui ont été utilisés pour élaborer des théories de perturbation – utilisent la symétrie temporelle où, comme vous l’avez mentionné, vous pouvez remplacer un électron entrant par un positron sortant et cela n’a rien à voir avec la réalité des processus impliqués. Ce ne sont que des constructions mathématiques.

peterh

Il y avait une suggestion d’édition d’un utilisateur anon, disant: « Ceci est vrai pour la vue classique de la physique, pas la vue mécanique quantique. » Utilisateur non inscrit: veuillez vous inscrire sur le site et collecter 50 répétitions. Vous pourrez donc commenter les réponses.

 

#la, déplace-t-elle, L’antimatière, lumière, plus, que, se, vite

 

google

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *