Le Bouddha était-il uniquement humain ou était-il surhumain?

Krishnaraj Rao

Le Bouddha était-il uniquement humain ou était-il surhumain?


Avant que Siddhartha Gautama n’atteigne l’illumination, avait-il un corps humain normal avec des attributs humains normaux? Ou son corps était-il anatomiquement différent ou supérieur au vôtre et au mien dans ses attributs physiques? Si différent, en quoi était-il différent?

Avant les Lumières, Siddhartha Gautama avait-il un esprit (ou des capacités mentales / spirituelles) différent d’un esprit humain normal? Si son esprit différait du vôtre et du mien, en quoi différait-il?

Que disent les écrits bibliques et les gourous récents à ce sujet? Que pensez-vous de cela?

Ahmed

Vous devriez séparer votre question en 4 questions distinctes Krishnaraj.

Anthony

Cette question n’a pas besoin d’être séparée, OMI. Les 2e et 3e paragraphes ne font que clarifier le type de détails à rechercher dans une réponse.

Sam Reeve

Bouddha a seulement réalisé la vérité, donc rien n’a changé. Par conséquent, que cela soit réalisé ou non, nous sommes tous déjà des bouddhas, juste que nous ne l’avons pas encore réalisé. Selon cette logique, le Bouddha n’avait pas de corps humain et n’en avait pas et n’était pas meilleur qu’humain ni pas meilleur.

Réponses


 Jayarava

Les 32 attributs sont une caractéristique très curieuse des premiers textes bouddhistes. J’ai essayé, sans succès, de les retracer à tout autre système de pensée. Ils semblent parfois provenir de brahmanes, mais ne se produisent dans aucun des Vedas ou Upaniṣads. Les caractéristiques ne pouvaient pas être vues par la plupart des gens de toute façon, donc affirmer qu’il s’agissait de «caractéristiques physiques» est inexact. Seules les personnes dotées de pouvoirs psychiques pouvaient discerner les marques, et certaines d’entre elles ne pouvaient pas voir toutes les marques.

À tous les autres égards, le Bouddha tel qu’il est décrit dans les premiers textes bouddhistes avait un corps humain ordinaire. Il devait dormir, manger et déféquer; il ressentait de la douleur; il a vieilli; et il est mort.

Les bouddhistes ultérieurs ont cependant commencé à rendre le Bouddha de plus en plus surhumain. Certains textes de Mahāyāna soutiennent que son corps humain était simplement une manifestation d’une existence d’ordre supérieur. Par le Mahāyāna mature, le Bouddha est pleinement surhumain et en quelque sorte toujours pas un dieu, comme Jéhovah. Il n’a pas créé le monde et le karma est toujours largement responsable de la moralité, bien que le Bouddha ait une perspective divine sur le fonctionnement du karma dès le début.

Une histoire similaire semble se jouer avec l’esprit du Bouddha. Grâce à ses pratiques, il acquiert des connaissances (ñāna) qui le libèrent, mais ces connaissances incluent toutes sortes de pouvoirs surnaturels, ESP et ainsi de suite. Il devient omniscient et omniprésent, mais pas omnipotent.

Il est très important de souligner que les bouddhistes ne croient pas en ātman. En fait, nous dirions que nous savons qu’il n’y a pas d’atman. Ainsi, rien ne pouvait être dit à propos de l’atman du Bouddha, car il n’en a pas.

Krishnaraj Rao

Je comprends et accepte ce que vous dites. Cependant, dans un souci de clarté absolue, je demande à nouveau: Puis-je en déduire que votre propre position dans cette affaire est indiquée dans cette ligne, c’est-à-dire « Bouddha tel que décrit dans les premiers textes bouddhistes avait un corps humain ordinaire. Il devait dormir, manger et déféquer; il a ressenti de la douleur; il a vieilli; et il est mort. « ?

Krishnaraj Rao

Je vous demande de clarifier votre position en répondant à ma question précédente.


 Ahmed

Oui, le Bouddha Gautama avait 32 qualités majeures , comme tous les bouddhas alias celui qui a atteint le dharmakaya, le sambhogakaya, ainsi que le nirmanakaya – les deux derniers correspondant aux réalisations physiques.

Ces réalisations physiques progressent selon la chronologie taoïste de la transformation physique de la transformation jing, chi, shen mais dans le bouddhisme, qui se concentre sur la sagesse, il n’est pas nécessaire de se concentrer sur l’aspect physique car cela se produit automatiquement lorsque l’esprit est au bon endroit (Quatre nobles vérités, Samadhi droit, 8 + 2 octuple chemin).

Son esprit est un esprit libre des skandhas.

Quant à l’atman … Il a découvert par expérience qu’il n’y a pas d’atman, que c’est une illusion de causalité via les agrégats / skandhas, que nous sommes un océan d’interdépendance … du Soi et donc paradoxalement, il a atteint le vrai Atman, le dharmakaya , se libérant de la naissance et de la mort et se servant à jamais en tant que Bouddha parce qu’un immortel aussi parfaitement compatissant n’a rien de mieux à faire avec son temps … cela ne s’est pas produit tout de suite et s’est produit dans une progression par étapes à travers les Quatre Nobles Vérités (ce qui inclut le lâcher-prise des choses qui nous lient à Atman).

L’idée ci-dessus serait une idée mahayana et tibétaine … moins une idée Theravadin qui insiste sur « l’anéantissement » de soi … (qui dans un sens est le même sens parce que l’on s’anéantit dans la bouddhéité de servir les autres manifestant une habileté illimitée moyens et ayant déjà déraciné ses poisons et ses afflictions …)

Krishnaraj Rao

La quatrième partie de ma question est: « Veuillez également dire clairement si vous croyez complètement ou pas ou si vous acceptez partiellement ce que disent les Écritures. Si vous avez des processus de pensée concernant l’acceptation de certaines croyances, indiquez clairement quels sont ces processus de pensée. » Et en conséquence, je vous demande spécifiquement, êtes-vous d’accord avec ceci: « La langue d’un Bouddha est extrêmement longue et peut atteindre le sommet de sa tête, ses oreilles et sa poitrine. Cela vient du fait qu’il a toujours parlé gentiment aux autres avec des mots. d’encouragement et de les avoir traités avec autant de douceur qu’un animal léchant ses petits.  »

Ahmed

Oui, c’est un vrai super pouvoir mais c’est plus un effet secondaire. Ce n’est en aucun cas le but du bouddhisme. En outre, c’est l’une des nombreuses choses à ne pas croire pour devenir un Bouddha (l’œuvre de nombreuses vies) ou un bodhisattva ou au moins un yogi très puissant.

Krishnaraj Rao

Merci d’avoir pris une position claire à ce sujet. Vous avez donné trois dénis de responsabilité après une réponse positive (« Oui, c’est un vrai super pouvoir), mais … (1) effet secondaire (2) pas le but du bouddhisme (3) Il ne faut pas croire pour devenir un Bouddha, bodhisattva ou yogi puissant. « )

Ahmed

Droite. Merci d’avoir remarqué. 🙂 Le bouddhisme concerne la sagesse et l’absolution de dukkha (qui comprend de manière concomitante la renaissance et les skandhas) et non pas le fait d’avoir une longue langue ou de tirer des rayons de la tête ou de nombreuses autres choses qui se produisent lorsque le chi mai s’ouvre à cause de son pouvoir prajna et samadhi. Bouddha a compris que de nombreuses autres religions et cultures sont prises dans certaines autres choses et il a donc choisi de ne pas les souligner.

Krishnaraj Rao

« … ou beaucoup, beaucoup d’autres choses qui se produisent lorsque le chi mai s’ouvre à cause de son pouvoir de prajna et de samadhi. » Ok, donc vous croyez que toutes ces choses se produisent réellement. Vous n’avez pas dit « censé se produire selon les textes ». Aurais-je raison de déduire que vous dites que, à moins que l’on ne présente ces superpuissances (il mesure dix pieds de long, développe des semelles de pieds douces en forme de tortue, de très longs doigts palmés, une peau impeccable et douce pour bébé, etc.), on ne peut pas prétendre avoir atteint la bouddhéité?


 ruben2020

Ajout à la réponse d’Ahmed.

Le Bouddha avait les 32 caractéristiques physiques . Ils sont trop détaillés pour être listés ici. Veuillez consulter le lien.

Quant à l’esprit, au cœur et au caractère, il avait tous les Paramis . Les paramis Theravada sont listés ici:

  1. Dāna pāramī: générosité, don de soi
  2. Sīla pāramī: vertu, moralité, bonne conduite
  3. Nekkhamma pāramī: renonciation
  4. Paññā pāramī: sagesse transcendantale, perspicacité
  5. Viriya pāramī: énergie, diligence, vigueur, effort
  6. Khanti pāramī: patience, tolérance, tolérance, acceptation, endurance
  7. Sacca pāramī: véracité, honnêteté
  8. Adhiṭṭhāna pāramī: détermination, résolution
  9. Mettā pāramī: bonté de cœur
  10. Upekkhā pāramī: équanimité, sérénité

Et quant à Atman, il avait exactement la même chose que tout le monde, qui n’est pas Atman, c’est-à-dire pas d’âme ou de moi absolu permanent. Vous pouvez lire sur anatta , qui est de la troisième marque d’existence. On dit que l’ anatta a été découvert et enseigné de manière unique par le Bouddha et ne fait pas partie de l’hindouisme et du jaïnisme. Les deux autres marques d’existence peuvent chevaucher les enseignements hindous et jaïns. Cet article peut également être utile.

Quant à votre question de savoir si j’y crois ou non, eh bien, pour être honnête, je suis un peu sceptique quant au fait qu’un humain ait 40 dents.

Krishnaraj Rao

Hum, ok, mais vous êtes parfaitement bien avec un Bouddha de 10 pieds de haut avec des doigts palmés, des semelles de pieds en os de tortue, une peau douce comme un bébé. et diverses parties du corps qui ont été façonnées par des actes de compassion spécifiques?

Krishnaraj Rao

Et ça vous va? « La langue d’un Bouddha est extrêmement longue et peut atteindre le sommet de sa tête, ses oreilles et sa poitrine. Cela vient du fait qu’il a toujours parlé gentiment aux autres avec des mots d’encouragement et qu’il les a traités avec la même douceur qu’un animal léchant ses petits.  »

ruben2020

La longueur de la langue peut être exagérée, mais si vous regardez Khechari Mudra du yoga hindou, il est apparemment possible d’avoir une langue si longue afin de la plier pour toucher le toit de la bouche, puis revenir en arrière et entrer dans le cavité nasale.

Krishnaraj Rao

Que diriez-vous de 10 pieds de haut, de doigts extra-longs palmés, de cheveux poussant vers le haut et tout le reste? Diriez-vous que cela peut aussi être une exagération?

ruben2020

Mais, oui, je suis d’accord que les attributs physiques peuvent être des exagérations.

 

#ou, Bouddha, était-il, humain?, Le, surhumain, uniquement

 

wiki

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *