Le mot «retour» signifie-t-il que nous y étions avant?

Utilisateur

Le mot «retour» signifie-t-il que nous y étions avant?


Quelqu’un m’a dit une interprétation de ce verset et je pense que ce n’est pas correct.

Ecclésiaste 12: 7 (NIV)

7 et la poussière revient au sol d’où elle vient,
et l’esprit revient à Dieu qui l’a donné.

Il a mentionné que le mot «revient» signifie que nous étions là avant, ce qui signifie que nous étions au paradis, ce qui signifie que nous étions des anges. Est-ce la bonne utilisation du mot «retour» dans ce verset? Merci!

Réponses


 Mark Edward

Le mot «retour»

Oui, «retour» est une traduction exacte. Le verbe hébreu est shūb (שוב) et signifie «faire demi-tour».


Mais à quoi se réfère «esprit»?

L’Ecclésiaste 12.7 utilise une poignée de certains mots et idées: le corps est fait de poussière et revient sur terre à la mort; l’esprit vient de Dieu et lui revient à la mort. Nous sommes dans le même domaine de pensée que Genèse 2-3, nous devons donc nous y tourner pour un examen plus approfondi.

Genèse 3.19 dit qu’à la mort d’Adam, son corps «retournera» à la «poussière», se référant à la décomposition. Revenons à un chapitre, à Genèse 2.7, nous voyons Dieu créer le corps de l’homme à partir de la «poussière», puis Dieu

souffla dans ses narines le souffle de vie, et l’homme devint une âme vivante.

Le mot hébreu pour «souffle» ici est neshamah (נשמת), et est synonyme du mot ruach (רוח), le mot traduit par «esprit» dans Ecclésiaste 12.7. Les deux mots peuvent être traduits par «souffle» ou «esprit», et ils sont parfois utilisés ensemble pour décrire ce souffle / esprit. Par exemple:

  • la neshamah du ruach de la vie (Genèse 7.22)
  • à la neshamah du ruach de ses narines (2 Samuel 22.16 / Psaume 18.15)
  • Par la neshamah de Dieu, ils périssent, et par le ruach de ses narines, ils sont consumés (Job 4.9)

Parce que le sens de ces mots est si cohérent dans toutes les écritures hébraïques, nous pouvons à juste titre lire Ecclésiaste 12.7 en relation avec Genèse 2-3. La personne n’est pas la même chose que leur neshamah // ruach . Au contraire, la personne est rendue vivante par leur neshamah // ruach , qui leur est donnée par Dieu, et revient à lui quand ils meurent. 1

Dans la compréhension générale des auteurs bibliques de ce qui «fait» un humain, ils ne semblaient pas considérer l’esprit humain comme personnel en soi. Par conséquent, l’affirmation selon laquelle les humains étaient des anges et les redeviennent après la mort est entièrement spéculative par rapport à Ecclésiaste 12.7.


Notes de bas de page

1 Une opinion de longue date parmi les théologiens juifs est que la vie commence lorsque la tête d’un nouveau-né a quitté l’utérus et a pris son premier souffle ( neshamah // ruach ), un événement appelé « ensoulment ». Cette opinion est largement basée sur la description dans Genèse 2.7 qu’Adam est devenu une «âme vivante» lorsque Dieu lui a insufflé sa neshamah . Ainsi, la mort est un renversement du processus: la personne meurt et son souffle / esprit retourne à Dieu.

 

avant, étions, Le, mot, nous, que, Retour, signifie-t-il, y

 

wiki

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *