Les gens qui commettent des péchés «majeurs» après avoir accepté Jésus vont-ils au ciel? [fermé]

Gregory Magarshak

Les gens qui commettent des péchés «majeurs» après avoir accepté Jésus vont-ils au ciel? [fermé]


Cette question s’adresse aux protestants. Dans de nombreuses dénominations protestantes dominantes dont j’ai entendu parler, il me semble clair qu’une fois que vous acceptez vraiment le don gratuit de Jésus sur la croix comme paiement pour vos péchés, vous irez au Ciel même si vous continuez à pécher. Je comprends que la théologie explique que vous recevrez le Saint-Esprit qui vous convaincra de vos péchés, et vous essaierez de pécher moins. Mais en tout cas, quoi que vous fassiez, vous allez au paradis.

Mais qu’en pensent les chrétiens? Selon les catholiques, je pense que si vous commettez un péché mortel et ne vous confessez pas, alors croire que Jésus vous sauvera ne suffit pas. Donc, si vous êtes tué au milieu de l’adultère par exemple, comme Pablo et Francesca dans la divine comédie de Dante.

Plus précisément, comment gérez-vous les versets suivants:

Galates 5: 19-23

Maintenant, les œuvres de la chair sont manifestes, qui sont les suivantes: adultère, fornication, impureté, lascivité, idolâtrie, sorcellerie, haine, variance, émulations, colère, conflits, séditions, hérésies, envies, meurtres, ivresse, révoltes, etc.: de ce que je vous dis auparavant, comme je vous l’ai également dit dans le passé, que ceux qui font de telles choses n’hériteront pas du royaume de Dieu . Mais le fruit de l’Esprit est l’amour, la joie, la paix, la patience, la douceur, la bonté, la foi, la douceur, la tempérance: contre de telles choses, il n’y a pas de loi.

1 Corinthiens 6:

Le fait même que vous ayez des procès parmi vous signifie que vous avez déjà été complètement vaincu. Pourquoi ne pas plutôt se faire du tort? Pourquoi ne pas plutôt être trompé? Au lieu de cela, vous trichez vous-même et faites le mal, et vous faites cela à vos frères et sœurs. Ou ne savez-vous pas que les malfaiteurs n’hériteront pas du royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas : ni les sexuellement immoraux, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les hommes qui ont des relations sexuelles avec des hommes ni les voleurs, ni les cupides, les ivrognes, les calomniateurs ou les escrocs n’hériteront du royaume de Dieu . 11C’est ce que certains d’entre vous étaient. Mais vous avez été lavés, vous avez été sanctifiés, vous avez été justifiés au nom du Seigneur Jésus-Christ et par l’Esprit de notre Dieu.

Marc 3:28

En vérité, je vous le dis, les gens peuvent être pardonnés de tous leurs péchés et de toutes les calomnies qu’ils prononcent, mais quiconque blasphème le Saint-Esprit ne sera jamais pardonné. mais quiconque blasphème contre le Saint-Esprit ne sera jamais pardonné; ils sont coupables d’un péché éternel.

Matthieu 5:17

Ne pensez pas que je sois venu abolir la loi ou les prophètes; Je ne suis pas venu pour les abolir mais pour les accomplir. Car vraiment, je vous le dis, jusqu’à ce que le ciel et la terre disparaissent, pas la moindre lettre, pas le moindre coup de plume ne disparaîtra de la loi jusqu’à ce que tout soit accompli. Par conséquent, quiconque met de côté l’un des moindres de ces commandements et enseigne les autres en conséquence sera appelé le moins dans le royaume des cieux , mais quiconque pratique et enseigne ces commandements sera appelé grand dans le royaume des cieux. Car je vous dis que si votre justice ne dépasse pas celle des pharisiens et des docteurs de la loi, vous n’entrerez certainement pas dans le royaume des cieux .

Celui que je viens de citer est intéressant car il semble que MÊME SI une personne va au ciel, mais apprenez à certaines personnes à ne pas suivre même la plus petite de la loi de Moïse (par exemple en disant que c’est une loi « cérémonielle » et donc qu’elle ne devrait pas  » t être suivis) alors ils seraient appelés les moins dans le royaume des cieux. Donc, il semble y avoir des degrés de quantité de ciel que vous pouvez avoir, et ici Jésus enseigne que même après avoir été assuré d’y aller, vous devez suivre la loi et vous obtiendrez une plus grande récompense céleste. En effet James dit:

Jacques 2:10

Car quiconque garde toute la loi et trébuche à un moment donné est coupable de tout avoir enfreint.

Mais surtout ce verset, car il est sans ambiguïté au point:

2 Pierre 2:

S’ils ont échappé à la corruption du monde en connaissant notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ et sont de nouveau enchevêtrés et sont vaincus, leur situation est pire à la fin qu’au début. Il aurait été préférable pour eux de ne pas connaître la voie de la justice , que de la connaître et de tourner le dos au commandement sacré qui leur a été transmis. Parmi eux, les proverbes sont vrais: « Un chien retourne à son vomi », et, « Une truie qui est lavée retourne se vautrer dans la boue. »

Il semble dire qu’après avoir été enregistré, vos œuvres comptent toujours. Et ce qui me laisse perplexe, c’est pourquoi le livre dit « Il aurait été préférable pour eux de ne pas connaître la voie de la justice. » Mais ce qu’on appelle mieux, c’est fondamentalement l’état des non-sauvés, alors qu’est-ce qui donne? Il me semble qu’il y a une doctrine à propos des gens qui sont d’abord devenus chrétiens mais qui ont finalement commencé à enseigner des choses folles encourageant le péché.

Alors, comment les protestants expliquent-ils leur position selon laquelle « une fois sauvée, une personne ne sera jamais perdue », à la lumière des versets ci-dessus? Par exemple, voici CARM:

http://carm.org/what-is-once-saved-always-saved

curiousdannii

Il convient de noter que tous les protestants ne croient pas en un sauvé, toujours sauvé.

Réponses


 curiousdannii

La réponse est fournie dans l’un des passages que vous avez cités:

Ou ne savez-vous pas que les malfaiteurs n’hériteront pas du royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas: ni les sexuellement immoraux, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les hommes qui ont des relations sexuelles avec des hommes ni les voleurs, ni les cupides, les ivrognes, les calomniateurs ou les escrocs n’hériteront du royaume de Dieu. Et c’est ce que certains d’entre vous étaient . Mais vous avez été lavés , vous avez été sanctifiés , vous avez été justifiés au nom du Seigneur Jésus-Christ et par l’Esprit de notre Dieu. (1 Corinthiens 6: 9-11, NIV)

Une personne qui pèche impitoyablement, qui désire offenser Dieu et rompre sa relation avec lui, ressentira la force de la colère de Dieu. Leurs tentatives d’autonomie seront répondues par son autorité incassable. Mais la personne qui se tourne vers Dieu dans le repentir, lui demandant pardon devient une nouvelle personne. Leur identité n’est plus un pécheur, mais un enfant racheté de Dieu. Et tandis que pour cette vie, ils peuvent vivre une contradiction, avec leur chair en guerre contre l’Esprit, qui passera bientôt lorsqu’ils mourront ou que Jésus reviendra.

C’est un peu une question ouverte de savoir si certains péchés sont pires que d’autres. Bien qu’il puisse exister des différences entre les péchés, ils se ressemblent tous en ce qu’ils sont l’expression d’une autonomie injustifiée contre Dieu. L’essence du péché est la rébellion, et de cette façon, ils sont tous égaux.

Mike

Bon point sur la question de savoir ce qu’est un péché «majeur». Si manger une pomme interdite a fait plonger toute l’humanité dans la culpabilité et la mort éternelle, même le plus petit des péchés doit en quelque sorte être «majeur». Aussi, comme tout ce qui n’est pas parfait enfreint la loi, techniquement, nous commettons tous un péché «majeur» à chaque instant de ce côté de la gloire. À votre santé.


 Mike

Vous posez en fait de nombreuses questions dans cette question, je vais donc résumer la réponse, puis aborder chaque verset que vous avez listé.

Sommaire:

L’opinion protestante ne relie pas les œuvres à la grâce comme le font les catholiques romains. Les protestants qui croient en une fois sauvés ont toujours sauvé (sans doute la majorité) s’en tiennent à la doctrine de la justification par la foi en dehors des œuvres. Selon cette doctrine, une personne ne bascule pas entre un état de grâce et un état en dehors de la grâce, mais est toujours en grâce après la conversion. Par conséquent, quels que soient les péchés qu’un chrétien commet, il n’est jamais condamné. Les péchés qu’un vrai croyant est capable de commettre sont assez variés. Le cas le plus extrême semble être évident dans l’exemple du roi David d’orchestrer le meurtre de l’homme dont il avait commis l’adultère avec la femme. De même, une personne qui professe le Christ mais vit une vie de péché n’a jamais été en dehors d’un état de condamnation car sa foi n’est pas réelle. Ce qui définit exactement une «vie de péché», c’est plus ou moins cette vie que les gens vivent en dehors de la foi protestante. Ceux qui vivent selon des croyances impies ou des croyances chrétiennes corrompues qui mélangent les œuvres avec la grâce.

Passages spécifiques:

Galates 5: 19-23

Maintenant, les œuvres de la chair sont manifestes, qui sont les suivantes: adultère, fornication, impureté, lascivité, idolâtrie, sorcellerie, haine, variance, émulations, colère, conflits, séditions, hérésies, envies, meurtres, ivresse, révoltes, etc.: de ce que je vous dis auparavant, comme je vous l’ai également dit dans le passé, que ceux qui font de telles choses n’hériteront pas du royaume de Dieu. Mais le fruit de l’Esprit est l’amour, la joie, la paix, la patience, la douceur, la bonté, la foi, la douceur, la tempérance: contre de telles choses, il n’y a pas de loi.

Ceux qui vivent selon la chair, comme ceux qui pratiquent continuellement des péchés, n’ont jamais été sauvés et sont condamnés. Cette plupart des protestants croient et donc avertissent ceux qui ne comptent pas sur la mort du Christ pour le pardon des péchés «en dehors des œuvres» de se repentir afin qu’ils ne soient pas consommés dans les tourments éternels.

1 Corinthiens 6:

Le fait même que vous ayez des procès parmi vous signifie que vous avez déjà été complètement vaincu. Pourquoi ne pas plutôt se faire du tort? Pourquoi ne pas plutôt être trompé? Au lieu de cela, vous trichez vous-même et faites le mal, et vous faites cela à vos frères et sœurs. Ou ne savez-vous pas que les malfaiteurs n’hériteront pas du royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas: ni les sexuellement immoraux, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les hommes qui ont des relations sexuelles avec des hommes ni les voleurs, ni les cupides, les ivrognes, les calomniateurs ou les escrocs n’hériteront du royaume de Dieu. 11C’est ce que certains d’entre vous étaient. Mais vous avez été lavés, vous avez été sanctifiés, vous avez été justifiés au nom du Seigneur Jésus-Christ et par l’Esprit de notre Dieu.

C’est la même chose que la réponse précédente. Les gens qui n’ont jamais été justifiés vivent de cette façon, ils sont donc condamnés car ils n’ont jamais cru au Christ.

Marc 3:28

En vérité, je vous le dis, les gens peuvent être pardonnés de tous leurs péchés et de toutes les calomnies qu’ils prononcent, mais quiconque blasphème le Saint-Esprit ne sera jamais pardonné. mais quiconque blasphème contre le Saint-Esprit ne sera jamais pardonné; ils sont coupables d’un péché éternel.

Ceci est légèrement différent car il dit qu’il y a un cas spécial de condamnation contre un pécheur qui rejette absolument Christ, même avec une grande conviction de l’Esprit. Ce serait comme Judas. Non seulement il n’a pas cru, mais il, en tant que malédiction spécifique, ne croira jamais et ne pourra jamais être pardonné. Comme ultime malédiction de rejeter Christ sous une preuve inhabituelle et remarquable du Saint-Esprit, le convaincant de la vérité de l’Évangile qu’il rejetait, il était condamné. C’est un péché impardonnable et les chrétiens ne peuvent jamais commettre ce péché.

Matthieu 5:17

Ne pensez pas que je sois venu abolir la loi ou les prophètes; Je ne suis pas venu pour les abolir mais pour les accomplir. Car vraiment, je vous le dis, jusqu’à ce que le ciel et la terre disparaissent, pas la moindre lettre, pas le moindre coup de plume ne disparaîtra de la loi jusqu’à ce que tout soit accompli. Par conséquent, quiconque met de côté l’un des moindres de ces commandements et enseigne les autres en conséquence sera appelé le moins dans le royaume des cieux, mais quiconque pratique et enseigne ces commandements sera appelé grand dans le royaume des cieux. Car je vous dis que si votre justice ne dépasse pas celle des pharisiens et des docteurs de la loi, vous n’entrerez certainement pas dans le royaume des cieux.

Le protestant considère la plupart des religieux en dehors de la foi en la grâce en dehors des œuvres comme des pharisiens modernes, donc les œuvres dont les religieux se vantent sont les choses que le croyant le plus faible surpasse réellement. Par conséquent, pour être honnête, la plupart des protestants pensent que le croyant authentique le plus faible pourrait vivre une vie plus sainte en réalité, alors même certains de ceux qui sont déclarés saints par d’autres églises, parce qu’ils ont une véritable humilité et foi, alors que tous les «  saints  » n’étaient pas nécessairement même des croyants . Une personne doit confesser sa croyance au Christ en dehors de tout travail pour être considérée comme un candidat d’un véritable chrétien donc pour ces ‘saints’ religieux qui n’étaient pas clairs dans leur confession, même si ils donnent tout leur argent aux pauvres et passent leur vie à faire de bonnes actions. , la justice n’est que de l’hypocrisie et une tentative de remplacer la gloire de l’Évangile par leur vanité. Le protestant pense généralement que la justice de chaque croyant dépasse cela.

En ce qui concerne l’expression «moins dans le royaume», cela soutient la croyance générale qu’il y a des degrés d’honneur dans la gloire éternelle tout comme il y a des degrés de souffrance dans la mort éternelle (Luc 12: 47–48).

Jacques 2:10

Car quiconque garde toute la loi et trébuche à un moment donné est coupable de tout avoir enfreint.

Cela signifie que quiconque s’appuie sur les œuvres de la loi pour plaire à Dieu est condamné et n’est pas un croyant justifié par la foi en dehors des œuvres de la loi. Cela semble également inclure ceux qui mélangeraient avec défi les œuvres avec la grâce à la connaissance de la doctrine protestante qui, autrement, rend l’évangile clair selon les Écritures.

2 Pierre 2

S’ils ont échappé à la corruption du monde en connaissant notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ et sont de nouveau enchevêtrés et sont vaincus, leur situation est pire à la fin qu’au début. Il aurait été préférable pour eux de ne pas connaître la voie de la justice, que de la connaître et de tourner le dos au commandement sacré qui leur a été transmis. Parmi eux, les proverbes sont vrais: « Un chien retourne à son vomi », et, « Une truie qui est lavée retourne se vautrer dans la boue. »

C’est comme Judas qui, pendant un certain temps, a semblé avoir la foi mais pas. Il a échappé à la «corruption du monde» extérieurement mais pas dans un renouveau intérieur à cause de la foi. L’Esprit a réveillé son esprit sous une conviction surnaturelle supplémentaire que Jésus était le Christ. Cela a sanctifié extérieurement son esprit et l’a libéré de l’illusion du monde et dans une certaine mesure de ses corruptions. Cependant, il n’a jamais eu une foi authentique, il aurait donc mieux valu de sa part de ne pas avoir cette conviction et en fait nous revenons au sujet du péché impardonnable. Ce fut également le cas pour la génération de Juifs sous Moïse morts dans le désert car bien qu’ils aient échappé à la corruption du monde égyptien, ce n’est que la délivrance extérieure et miraculeuse qui ne s’est pas enracinée dans une foi authentique. La plupart des protestants estiment que ceux qui entendent l’évangile de la grâce en dehors des œuvres et qui recommencent à mélanger les œuvres et la grâce sont dangereusement près de commettre ce péché et sont comme des porcs retournant dans la boue de la justice qui se terminera finalement par un tourment éternel dans l’enfer éternel . Cela comprendra de nombreux religieux qui sont zélés pour les œuvres et qui s’en vantent même.

gideon marx

J’ai pris les mots de la Bible et les ai lus comme un seul paragraphe. Ensuite, j’ai pris vos mots et j’ai fait de même. Je pense que vous avez écrit une nouvelle Bible. Peut-être pouvez-vous expliquer comment vous êtes tombé sur cette nouvelle Bible.

Mike

@gideonmarx – Vous n’êtes pas seul, les Juifs ressentent exactement la même chose.

curiousdannii

Merci d’avoir traversé passage par passage! Tu as plus de patience que moi.

Jonathan

Éphésiens 2: 8-10 renforce encore votre argument selon lequel nous ne pouvons pas être sauvés par les œuvres, mais nous sommes sauvés par la foi en Jésus. Le voici: [Eph 2: 8-10 NKJV] 8 Car par grâce, vous avez été sauvés par la foi, et non par vous-mêmes; [c’est] le don de Dieu 9, non des oeuvres, de peur que personne ne se vante. 10 Car nous sommes son œuvre, créée en Jésus-Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées à l’avance afin que nous marchions en elles.

Mike

@GregoryMagarshak – Il est censé devenir peu clair, car à un moment donné, même un vrai croyant devrait douter de son authenticité et se considérer comme non chrétien et se repentir jusqu’à ce qu’il soit sûr de l’être. (2 Pierre 1:10). Une autre différence est qu’un véritable croyant a un témoin interne qui lui donne l’assurance qu’il est un vrai croyant. (Rom 8:16). Un incroyant n’a jamais vraiment d’assurance, il ressent donc le besoin de faire son propre expiation à travers une sorte de rituel répétitif, quelque chose qui, selon la Bible, est impuissant s’il se répète. (Hébreux 10: 1-2). À votre santé


 John Christian

Romains 6: 1 pose la question: « Que dirons-nous alors? Devons-nous continuer dans le péché pour que la grâce (faveur imméritée de Dieu) augmente? Que cela ne se produise jamais! Comment allons-nous, qui sommes morts au péché, y vivre encore? vous ne savez pas que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ ont été baptisés en sa mort. C’est pourquoi nous avons été enterrés avec lui par le baptême en la mort, de sorte que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, nous aussi, nous pourrions marcher dans la nouveauté de vie.  »

Si une personne étudie attentivement le livre des Romains, elle trouvera cette question abordée, en particulier dans Romains 6. Mais la question est une question de vie majeure à laquelle il est impossible de répondre en quelques paragraphes. Je vais essayer de résumer ce que je comprends des Romains concernant le péché.

Romains 1 – La colère de Dieu a été et sera répandue pour apporter la justice concernant le péché de l’humanité. Romains 1: 18- Car la colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui suppriment la vérité dans l’injustice, parce que ce qui est connu de Dieu est évident en eux; car Dieu leur a montré cela clairement.

Romains 2- Ceux qui jugent et condamnent les autres sont eux-mêmes condamnés. Leur cœur n’est pas juste devant Dieu.

Romains 3: 10-12- « … comme il est écrit, » IL N’Y A AUCUN JUSTE, AUCUN MÊME; IL N’Y A AUCUN QUI COMPREND, AUCUN AUCUN QUI NE CHERCHE POUR DIEU; TOUS SONT ROTÉS DE CÔTÉ, ENSEMBLE ILS SONT DEVENUS INUTILES IL N’Y A RIEN DE BIEN, IL N’Y EN A PAS UN.  »

Romains 3: 21-23- « Mais maintenant, en dehors de la loi, la justice de Dieu a été manifestée, étant attestée par la loi et les prophètes,

même la justice de Dieu par la foi en Jésus-Christ pour tous ceux qui croient; car il n’y a pas de distinction; car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu, étant justifiés comme un don par sa grâce par la rédemption qui est en Jésus-Christ;

que Dieu a affiché publiquement comme une propitiation (sacrifice qui devient un substitut à notre place) dans Son sang par la foi. C’était pour démontrer sa justice, parce que dans la patience de Dieu, il a passé sur les péchés précédemment commis;

pour la démonstration, dis-je, de sa justice à l’heure actuelle, afin qu’il soit juste et justifie celui qui a foi en Jésus.  »

L’essentiel est le suivant: personne ne peut comprendre ou recevoir quoi que ce soit avant d’avoir placé sa foi en Jésus-Christ. Tu dois comprendre:

  1. que vous et tous les autres êtes pécheurs et séparés de Dieu.

  2. À cause de notre péché, nous mourrons éternellement sans l’intervention d’un substitut.

  3. Jésus-Christ est venu et a démontré la vérité de Dieu à sa génération et à toutes les générations qui lisent et croient la Parole de Dieu et le témoignage des autres. Après avoir vécu une vie sans péché, il s’est montré être le Fils de Dieu au pouvoir comme il s’est donné lui-même en prenant la punition pour notre péché et en ayant même répandu sur lui-même les péchés et les atrocités de l’humanité. (Ésaïe 53: 6- Tout ce que nous aimons, les brebis, s’est égaré et a tourné chacun vers sa propre voie, mais Dieu a fait retomber sur Lui l’iniquité de nous tous. retenez-Le, parce qu’Il était et est le Fils de Dieu, Dieu dans la chair. Jean 1: 14- « Et la Parole s’est faite chair et a habité parmi nous, et nous avons vu Sa gloire, comme du seul engendré du Père, pleine de grâce et de vérité.  »

  4. Vous devez naître de nouveau! Jésus a dit à l’homme religieux dans Jean 3: 3, « En vérité, vraiment je vous le dis, à moins que quelqu’un ne naisse de nouveau, il ne peut pas voir le royaume de Dieu. » Et puis au verset 6, « Ce qui est né de la chair est chair et ce qui est né de l’Esprit est esprit. Ne soyez pas étonné que je vous ai dit: ‘Vous devez naître de nouveau. »

  5. Comment pouvez-vous naître de nouveau? Appelez Dieu. Demandez-lui de vous pardonner vos péchés. Demandez-lui de vous donner une nouvelle vie par Jésus-Christ. Il le fera. Lisez les Écritures – Romains, Jean, les Psaumes, Ésaïe.

Lorsqu’une personne reçoit une nouvelle vie par la foi en Jésus-Christ, l’Écriture dit qu’il doit se considérer comme «mort au péché mais vivant à Dieu en Jésus-Christ» (Romains 6:11)

  1. Si vous lisez Galates 5: 16-25, vous constaterez que la vie d’un chrétien est un champ de bataille. Nous devons marcher par l’Esprit. Romains 8:13 dit: « … car si vous vivez selon la chair, vous devez mourir (dans votre vie de prière, vous devez mettre mentalement et spirituellement à mort les choses qui sont des péchés dans votre vie); mais si vous par l’Esprit met à mort les oeuvres de la chair, vous vivrez. Pour tous ceux qui sont dirigés par l’Esprit de Dieu, ce sont les fils de Dieu.  »

  2. Oui, les chrétiens pèchent et sont pardonnés. Mais ils doivent d’abord avoir une relation vivante avec le vrai Dieu vivant à travers Jésus-Christ. Si une personne vit dans des pratiques de péché sans repentir, il est probable qu’elle n’a pas cette relation.

  3. Tout ce que vous entendez sur les églises et leurs théologies n’est pas vrai. Vous devez expérimenter la vérité de Dieu vous-même ou tout ce que vous entendrez ne sera qu’un débat et une controverse sans fin. Peu importe ce que les gens disent. Creusez dans la Parole de Dieu et demandez à Dieu de vous conduire à la vérité et Il le fera. Mais réalisez ceci: c’est une quête à vie; une vie d’expérience de Dieu à travers Sa Parole, à travers votre obéissance et votre expérience; à travers votre échec et votre succès; chagrin et douleur, joie et joie de vivre. Demande lui!

Gregory Magarshak

c’était très sincère et j’en ressens l’inspiration, mais pouvez-vous s’il vous plaît aborder les versets ci-dessus qui semblent indiquer que des péchés majeurs commis après avoir accepté Jésus peuvent empêcher les gens d’entrer au ciel? Par exemple, « les hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes … n’entreront pas au paradis » est apparemment l’interprétation littérale de ce que Paul dit. Jésus n’a jamais enseigné ce genre de doctrine. Mais qu’en est-il des chrétiens qui entretiennent des relations homosexuelles? Le pape François a dit: « Si quelqu’un est gay et cherche le Seigneur de bonne volonté, qui suis-je pour juger? » Mais que disent les protestants?

curiousdannii

Il serait utile que vous puissiez rendre cette réponse plus concise. C’est vraiment un peu long et aborde trop de choses. Les citations courtes sont généralement meilleures aussi. Mais merci d’avoir rejoint le site!


 Steve

Vous assimilez «être sauvé» à «hériter du royaume». Ce n’est pas la même chose. Apocalypse 21: 7 nous dit que « celui qui vaincra héritera de toutes choses ». « Celui qui vainc » parle de ceux qui sont dans le corps de Christ. (Voir cette expression utilisée pour ceux qui triomphent dans les lettres aux sept églises dans Apocalypse 2-3 – elle s’adresse aux croyants dans l’église, pas en dehors d’elle. Ceux qui ne triomphent pas sont avertis de recevoir des jugements négatifs. ) Hériter du royaume, c’est recevoir une position d’honneur devant le Seigneur et régner avec Lui. Ceux qui vivent selon la chair ne mériteront pas cet honneur.

Paul N. Benware a écrit sur le jugement des croyants dans son livre, The Believer’s Payday: Pourquoi se tenir devant Christ devrait être notre plus grand moment. JD Faust a écrit un livre sur le jugement négatif des chrétiens dans The Rod: Will God Spare It? La séparation entre être sauvé et hériter du royaume est également reprise dans le livre de Joseph C. Dillow, Le règne des rois Srevants.

Je crois comprendre que le verset de Marc 3:28 sur le blasphème du Saint-Esprit fait référence à l’attribution de l’œuvre du Saint-Esprit au diable. Les Juifs auxquels Jésus parlait avaient rejeté la foi en Jésus; s’ils continuaient à rejeter l’œuvre de l’Esprit, qui est de les convaincre de péché et de les tourner vers la foi et le repentir ( Jean 16: 8-9 ), alors le salut ne serait tout simplement pas possible. Difficile de penser que cela s’applique aux croyants.

1 Cor. 3: 9-17 déclare que les œuvres des croyants passeront par le feu au jugement; les œuvres indignes seront brûlées; les récompenses seront retenues, mais les données enregistrées resteront.

En ce moment, nous entrons dans le royaume de Dieu par la foi en Jésus. Dans l’ère suivante, lorsque le royaume sera pleinement venu, nous serons jugés selon nos œuvres ( Matthieu 16:27 ), puis ils feront toute la différence. L’endroit où le déshonneur n’est pas clair pour moi (le terrible avertissement de Matthieu 18: 21-35 s’adresse aux croyants), mais tous ces passages indiquent un endroit très indésirable (le livre « The Rod » discute cela en détail). À tout le moins, je pense, ils ne résideront pas dans la ville céleste ( Apocalypse 21: 9-23 , mais en dehors d’elle ( Apocalypse 21: 8 ).

curiousdannii

À l’exception du premier paragraphe, c’est une bonne réponse. Éphésiens 1: 13-14 dit que ceux qui croient sont scellés du Saint-Esprit qui est notre garantie que nous recevrons l’héritage. Tous ceux qui sont sauvés ont le Saint-Esprit et tous ceux qui ont le Saint-Esprit recevront leur héritage.

Gregory Magarshak

Une réponse très intéressante! Je n’étais pas au courant de tout ça. Et joliment sourcé!

Steve

@GregoryMagarshak Cela surprendra certainement ceux qui disent: « Tout ce que je sais, c’est que quand je mourrai, j’irai au paradis. »


 roseau meurtri

Du point de vue arminien wesleyen:

Réponse sommaire: non sans repentir.

Bien que les Écritures nous enseignent la persévérance des saints, elles le font de manière conditionnelle, et en tant que telle, une formulation telle que «une fois sauvée, toujours sauvée» doit être considérée comme non biblique. Il est clairement évident que les croyants peuvent tomber d’un état de grâce de nombreuses Écritures et en effet c’est une inférence logique des Écritures que vous avez citées (en particulier 2 Pierre 2), mais je me limiterai à deux textes de preuve où c’est un peu plus clair (que les autres):

5 Je suis la vigne; vous êtes les branches. Quiconque demeure en moi et moi en lui, c’est lui qui porte beaucoup de fruits, car en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire. 6 Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est jeté comme une branche et se dessèche; et les branches sont ramassées, jetées au feu et brûlées. – Jean 15: 5-6 ESV

Une branche liée à la vigne représente le croyant dans un état de grâce – la vie du Christ est transmise alors que le lien vital de la foi est maintenu. Les branches qui cessent de demeurer sont clairement celles qui étaient auparavant liées à la vigne (en sauvant – au présent – la foi), car leur flétrissement témoigne à la fois de leur connexion antérieure à la vie du Christ et de leur déconnexion ultérieure. On ne peut échapper au fait que ce sont les anciens croyants (maintenant apostats) eux-mêmes qui sont jetés dans le feu – pas seulement leurs œuvres.

La seconde est encore plus importante sur ce sujet car elle donne un aperçu supplémentaire du péché particulier qui est en cause:

18 Je vous confie cette charge, Timothée, mon enfant, conformément aux prophéties faites précédemment à votre sujet, afin que par eux vous puissiez mener la bonne guerre, 19 avec foi et bonne conscience. En rejetant cela, certains ont fait naufrage de leur foi, dont 20 sont Hyménée et Alexandre, que j’ai remis à Satan afin qu’ils apprennent à ne pas blasphémer. – 1 Timothée 1: 18-20 ESV

Ici, Paul discute du «naufrage de la foi» non pas comme une hypothèse, mais comme une situation réelle avec des exemples concrets. Voici les mots de John Wesley sur ce passage:

Celui qui est doté de la foi qui purifie le cœur, qui produit une bonne conscience, peut néanmoins tomber de Dieu au point de périr éternellement. Car ainsi parle l’apôtre inspiré: «Faites une bonne guerre, en gardant la foi et une bonne conscience, que certains ayant rejetées, concernant la foi ont fait naufrage» (1 Tim. 1: 18,19).

Observez le 1er. Ces hommes (comme Hymeneus et Alexander) avaient autrefois la foi qui purifie le cœur, qui produit une bonne conscience, ce qu’ils avaient autrefois, ou ils n’auraient pas pu «le ranger».

Observez le 2e. Ils ont fait « naufrage » de la foi, ce qui implique nécessairement sa perte totale et définitive. Pour un navire une fois naufragé, il ne pourra jamais être récupéré. Il est totalement et définitivement perdu.

Et l’apôtre lui-même, dans sa deuxième épître à Timothée, mentionne l’un de ces deux comme irrémédiablement perdu. « Alexandre », dit-il, « m’a fait beaucoup de mal; le Seigneur le récompensera selon ses oeuvres » (2 Tim. 4:14). Par conséquent, celui qui est doté de la foi qui purifie le cœur, qui produit une bonne conscience, peut néanmoins tomber de Dieu au point de périr éternellement.  »

Objection. « Mais comment cela peut-il être concilié avec les paroles du Seigneur: » Celui qui croit sera sauvé « ? »

Répondre. « Pensez-vous que ces mots signifient, » Celui qui croit « en ce moment » sera sauvé « , certainement et inévitablement? Si cette interprétation est bonne, alors, selon toutes les règles de la parole, l’autre partie de la phrase doit signifier, « Celui qui ne croit pas en ce moment, sera certainement et inévitablement damné. » Par conséquent, cette interprétation ne peut pas être bonne. Le sens clair de toute la phrase est donc: « Celui qui croit (s’il continue dans la foi) sera sauvé; celui qui ne croit pas (s’il continue dans l’incrédulité), sera damné .  »

Objection. « Mais le Christ ne dit-il pas ailleurs: » Celui qui croit a la vie éternelle?  » (Jean 3:36), et ‘Celui qui croit en Celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle et ne sera pas condamné, mais est-il passé de la mort à la vie?’ « (v. 24).

Répondre. « Je réponds. 1. L’amour de Dieu est la vie éternelle. C’est, en substance, la vie du ciel. Maintenant, quiconque croit, aime Dieu, et par conséquent, a la vie éternelle. » 2. Quiconque croit « est » donc « passé de la mort (spirituelle) à la vie ». 3. « N’entrera pas en condamnation », s’il persévère dans la foi jusqu’à la fin; selon les propres paroles de notre Seigneur, « Celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé »; et « En vérité, je vous le dis, si un homme garde mes paroles, il ne verra jamais la mort » (Jean 8: 510). ( source )

On peut raisonnablement soutenir que la repentance n’est plus possible si l’on a fait naufrage de sa foi. La plupart d’entre nous cependant, n’étant ni apôtres ni le Seigneur lui-même, devraient être rapides à porter un jugement sur une telle question, comme si David – dont on disait « vous avez complètement méprisé le Seigneur » – peut trouver le repentir et une grâce renouvelée, tous ceux qui la recherchent devraient avoir l’espoir de la trouver encore.


 Garnettoi71

La réponse théologique est longue et compliquée car les arguments de la Bible peuvent être trouvés des deux côtés pour soutenir le salut conditionnel ou la sécurité éternelle. Je soutiens personnellement le salut éternel car c’est plus logique. Une fois que vous êtes devenu chrétien né de nouveau, Jésus vous décrit comme étant «né de nouveau de l’esprit de Dieu» Vous subissez une naissance spirituelle, une transition de la mort spirituelle (incroyant) à la vie spirituelle (croyant) Comme dans le monde physique, on ne peut pas devenir «à naître» une fois qu’ils sont nés, il en est de même pour ceux qui sont nés de nouveau du Saint-Esprit.

Une autre chose que je dirai, c’est que la doctrine de la sécurité conditionnelle n’est rien d’autre qu’une philosophie basée sur le travail remaniée. Le nœud de l’argument est que si la personne persiste dans le Seigneur de sa propre persévérance, elle ira au ciel et aura des droits de vantardise spirituelle, pour ainsi dire. Dieu promet dans sa parole qu’il nous préservera jusqu’à la fin, son travail dans nos cœurs est sans fin et en cours (par exemple, Dieu a récemment changé mon cœur de pro-choix à pro-vie par le Saint-Esprit et me parle par différents médiums.) C’est par la foi que nous sommes sauvés, par la grâce, et non par les œuvres, de peur que personne ne se vante. La seule vantardise au Ciel sera en Jésus, pas en nous et notre propre persévérance

Mon dernier argument de ma propre expérience personnelle est celui de ma mère bien-aimée. Elle est née de nouveau à 16 ans et s’est éloignée de Dieu à environ 20 ans. Elle a commis une série de péchés sexuels, notamment en me faisant sortir du mariage et probablement beaucoup plus de péchés cardiaques en plus. À l’âge de 40 ans environ, Dieu l’a renouvelée spirituellement et est maintenant de retour dans l’entreprise de la sanctifier à nouveau.

fredsbend

Bienvenue sur le site. Nous sommes ravis que vous ayez décidé de participer. Cette réponse a besoin de plus de support. Plus précisément, veuillez donner la réponse théologique. C’est ce que veut la communauté ici. Ressources: Lignes directrices pour rédiger des réponses efficaces et Qu’est-ce qu’une réponse impartiale et bien approvisionnée? J’espère vous revoir bientôt.

Trigonométrie

Qu’est-ce que le flip est un « péché cardiaque »?

 

[fermé], #au, accepté, après, avoir, ciel, commettent, des, gens., Jésus?, Les, majeurs, péchés, qui, vont-ils

 

wiki

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *