Lignes de données USB: consommation actuelle

mFeinstein

Lignes de données USB: consommation actuelle


Je conçois un périphérique USB et je ne trouve pas facilement les spécifications USB concernant la consommation de courant maximale autorisée pour les lignes D + et D-.

Je prévois d’utiliser une résistance de terminaison de 39 Ω sur ces lignes, et celles que je trouve dans les réseaux de résistances de 2 sont 0603 62,5 mW. Si je suppose un 3,3 V connecté à un court-circuit à GND (improbable, mais peut-être une bonne pratique pour rendre un système plus fiable), ce sera (3,3 / 39) * 3,3 = 297 mW. Donc, si je peux estimer la consommation de courant maximale de ces lignes, je pourrais vérifier si 63,5 mW sont bien ou non.

Réponses


 Laszlo Valko

Selon la spécification USB 2.0, un émetteur-récepteur hôte ou périphérique est nécessaire pour survivre à un court-circuit de D + ou D- vers GND, ou VBUS, ou le blindage du câble, ou entre eux pendant au moins 24 heures. Il est également conseillé d’y survivre indéfiniment. Par conséquent, vous devez calculer avec un courant d’au moins 5,25 V / quelle que soit l’impédance que vous calculez pour votre pièce. Considérez également le fait qu’une résistance de 125 mW dissipant 125 mW produira un dT d’environ 100 degrés Celsius, ce qui est probablement indésirable.

La spécification indique également que l’impédance requise d’un pilote à pleine vitesse uniquement doit être comprise entre 28 et 44 ohms, et d’un pilote à grande vitesse doit être comprise entre 40,5 et 49,5 ohms.

mFeinstein

Cela nécessitera toujours une résistance de 0,7 W, ce qui n’est pas pratique, est-ce vraiment ainsi que les gens terminent les lignes USB? Je pourrais utiliser un polyfuse dans le MCU, mais quand même, je pense qu’une bonne résistance est une meilleure façon de le résoudre.

Michael Karas

La plupart des hôtes qui prennent en charge une survie USB décente pour le test de court-circuit implémentent des puces qui s’installent côté hôte et ont une détection de surintensité interne. Cela peut entraîner la désactivation de la puce 5V vers le connecteur USB. L’utilisation de résistances pour limiter le courant n’est pas la meilleure solution.

Laszlo Valko

@mFeinstein: Je pense qu’une implémentation sensée impliquerait le pilote de sortie de l’émetteur-récepteur limitant le courant circulant vers / depuis les lignes de données à une valeur réalisable (augmentant Rdson en cas de surcharge). Et cela signifierait que vous n’avez pas besoin d’une telle résistance à haute puissance là-bas.

mFeinstein

J’utilise un Atmel UC3, je ne suis pas sûr qu’il dispose d’une détection de surintensité sur l’interface USB.

 

#de, actuelle, Consommation, données), lignes, USB

 

google

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *