Mariage entre catholiques syriens et catholiques romains?

Gabrielle

Mariage entre catholiques syriens et catholiques romains?


Au Kerala, quelle est la différence entre un catholique syrien et un catholique romain? Et peuvent-ils se marier?

Lee Woofenden

Bienvenue sur Christianity.SE, et merci d’avoir fait le tour du site. Pour en savoir plus sur ce qu’est ce site, voir: Comment nous sommes différents des autres sites . En attendant, j’espère que vous parcourrez certaines des autres questions et réponses sur ce site.

Réponses


 AthanasiusOfAlex

La réponse courte est que deux catholiques, de tout rite, ont le droit de se marier (à condition que les conditions habituelles soient remplies, c’est-à-dire que le couple soit composé d’un homme et d’une femme et que les deux soient libres de se marier).

Les groupes mentionnés par le PO sont simplement des églises autonomes qui font toutes deux partie de l’Église catholique, donc en pleine communion les unes avec les autres.

Catholiques syriens contre catholiques latins

L’Église catholique, outre l’Église latine ou occidentale la plus connue, compte également 23 Églises orientales autonomes en pleine communion avec l’Église universelle. Parmi celles-ci figurent les deux plus grandes églises orientales de l’Inde, l’ église syro-malabare et l’ église syro-malankare . Puisque les deux églises utilisent une liturgie dérivée de la liturgie syriaque, elles sont parfois appelées «catholiques syriens».

Le PO a utilisé le terme «catholiques romains», mais ce terme est maintenant rarement utilisé dans les documents officiels de l’Église. Le terme le plus précis pour désigner le plus grand groupe de catholiques est «catholique» ou «occidental», pour les distinguer de ceux qui suivent les traditions liturgiques orientales.

Cependant, en ce qui concerne leur appartenance à l’Église universelle et leur communion avec l’évêque de Rome (c’est-à-dire le pape), il n’y a pas de différence entre les catholiques occidentaux et les catholiques de l’Église syro-malabare ou syro-malankar.

Mariage entre catholiques de différentes églises catholiques

Les Églises en pleine communion avec l’Église catholique jouissent d’une totale liberté pour célébrer tous les sacrements en commun, y compris le mariage.

Le fait que les membres de différentes églises autonomes puissent se marier est sous-entendu par divers canons du Code de droit canonique, notamment les suivants:

Pouvez. 112 §1. Après la réception du baptême, les personnes suivantes sont inscrites dans une autre église rituelle sui iuris:

[…]

2 / un conjoint qui, au moment du mariage ou pendant celui-ci, a déclaré qu’il était transféré à l’Église rituelle sui iuris de l’autre conjoint; cependant, une fois le mariage terminé, la personne peut retourner librement à l’Église latine;

3 / avant la fin de la quatorzième année, les enfants de ceux mentionnés au nn. 1 et 2 ainsi que, dans un mariage mixte, les enfants du parti catholique légitimement transféré dans une autre église rituelle; à la fin de leur quatorzième année, cependant, ils peuvent retourner dans l’Église latine.

Pouvez. 1109 À moins que l’ordinaire et le pasteur locaux n’aient été excommuniés, interdits ou suspendus de leurs fonctions ou déclarés tels par une condamnation ou un décret, en vertu de leurs fonctions et dans les limites de leur territoire, ils assistent valablement aux mariages non seulement de leurs sujets mais aussi de ceux qui ne sont pas leurs sujets à condition que l’un d’eux soit de rite latin.

De même, le Code of Canons for the Eastern Churches dit

Canon 33 L’épouse est libre de passer à l’Église du mari lors de la célébration ou pendant le mariage; une fois le mariage terminé, elle peut librement retourner dans l’église d’origine sui iuris.

Canon 34 Si les parents, ou le conjoint catholique en cas de mariage mixte, sont transférés dans une autre église sui iuris, les enfants de moins de quatorze ans selon la loi elle-même sont inscrits dans la même église; si dans un mariage de catholiques, un seul parent est transféré dans une autre église sui iuris, les enfants ne transfèrent que si les deux parents y consentent. À la fin de la quatorzième année, les enfants peuvent retourner à l’église d’origine sui iuris.

Canon 829 §1 Dès le jour de la prise de fonction canonique et tant qu’ils exercent légitimement leur charge, partout dans les limites de leur territoire, les hiérarchies et les pasteurs locaux bénissent valablement le mariage des parties, qu’elles soient sujets ou non sujets, à condition qu’au moins une des parties est inscrite dans son Église sui iuris.

 

#et, catholiques, entre, mariage, romains?)?, syriens

 

wiki

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *