Où les Védas décrivent-ils le rêve d’un homme à la peau noire?

Keshav Srinivasan

Où les Védas décrivent-ils le rêve d’un homme à la peau noire?


Comme je l’explique dans cette question , l’école de loin la plus populaire de philosophie hindoue est l’école Vedanta, qui fonde ses principes sur les doctrines énoncées dans les Brahma Sutras, un travail du sage Vyasa qui résume et systématise les enseignements philosophiques de la Upanishads. Vous pouvez lire les Brahma Sutras ici . En tout cas, dans Adhyaya 3 Pada 2 Sutra 4 des Brahma Sutras, Vyasa dit ceci:

sūcakaś ca hi śruter ācakṣate ca tadvidaḥ

(Pas tout à fait) car cela (le rêve) est indicatif (de l’avenir), selon les Écritures; les experts le déclarent également.

Cette traduction est écrite du point de vue du philosophe Advaita Adi Shankaracharya, qui interprète ce Sutra comme disant que même si les rêves sont une création irréelle du Jiva, ils ont encore un élément de vérité dans la mesure où ils peuvent prédire l’avenir. (Cela contraste avec d’autres commentateurs qui pensent que ce Sutra dit que le fait que les rêves prédisent l’avenir impliquent qu’ils sont créés par Paramatma, pas par Jiva.) Voici ce que dit Adi Shankaracharya dans cette section de son Brahma Sutra Bhashya :

Eh bien, comme les rêves ne sont que de l’illusion, ils ne contiennent pas une particule de réalité? – Non, répondons-nous; car les rêves prophétisent la future bonne et la mauvaise fortune. Car l’Écriture enseigne comme suit: «Lorsqu’un homme engagé dans un travail entrepris pour un souhait spécial voit dans ses rêves une femme, il peut déduire le succès de cette vision de rêve. D’autres passages scripturaires déclarent que certains rêves indiquent une mort rapide, par exemple, « S’il voit un homme noir avec des dents noires, cet homme le tuera. » – Ceux qui comprennent également la science des rêves pensent que rêver de monter sur un éléphant et autres a de la chance; alors qu’il est malheureux de rêver de monter sur un âne, & c .; et que certains autres rêves aussi provoqués par des mantras spéciaux ou des dévats ou des substances contiennent une particule de vérité. Dans tous ces cas, la chose indiquée peut être réelle; le rêve indicateur, cependant, reste irréel car il est réfuté par l’état de veille.

Maintenant, le premier verset védique qu’Adi Shankaracharya cite est également cité par d’autres commentateurs, et il se produit dans ce chapitre du Chandogya Upanishad:

yadā karmasu kāmyeṣu striyaṁ svapneṣu paśyanti samṛddhiṃ tatra jānīyāttasminsvapnanidarśane tasminsvapnanidarśan

Si au cours de sacrifices qui doivent accomplir certains souhaits, il voit dans ses rêves une femme, faites-lui connaître le succès de cette vision dans un rêve, oui, de cette vision dans un rêve.

Mais ma question est, où dans les Védas est le deuxième verset de celui qui dit que voir un homme à la peau noire avec des dents noires dans un rêve implique que vous mourrez? Je suppose que cela doit provenir des Védas puisque le Sutra dit Shruti.

Réponses


 Keshav Srinivasan

J’ai trouvé ce verset à deux endroits du Rig Veda. Tout d’abord, dans ce chapitre de l’Aitareya Aranyaka du Rig Veda:

Viennent ensuite les rêves. S’il voit un homme noir avec des dents noires, et que cet homme le tue ; ou un sanglier le tue; un singe lui saute dessus; le vent l’emporte rapidement; ayant avalé de l’or, il le recrache; il mange du miel; il mâche des tiges; il porte un lotus rouge; il conduit avec des ânes et des sangliers; portant une couronne de fleurs rouges (naladas), il conduit une vache noire avec un veau noir, face au sud, si un homme voit l’un de ces (rêves), le laisser jeûner et faire cuire une casserole de lait, la sacrifier, l’accompagner chaque oblation avec un vers de l’hymne Râtri, puis, après avoir nourri les Brâhmanas, avec d’autres aliments (préparés chez lui) mange lui-même (le reste de) l’oblation.

Deuxièmement, dans ce chapitre du Shankhayana Aranyaka du Rig Veda:

Suivez ensuite les visions de rêve. Il voit un homme noir avec des dents noires. Il le tue, un sanglier le tue, un singe le tue. Il dévore les tiges; les ayant dévorés, il les recrache. Il porte un seul lotus. Portant une couronne de nard, il conduit vers le sud une vache avec son veau. S’il voit l’une des choses suivantes, une femme d’apparence jaune ou noire, aux cheveux dénoués ou rasée, oignant avec de l’huile de sésame, un vêtement teint de carthame, chantant, une calèche, allant vers le sud, etc., ayant les regarde, il jeûne, fait cuire du lait dans une casserole, en utilisant le lait d’une vache qui a un veau comme elle, mais en aucun cas une vache noire, n’empile le feu, balaie (le lieu du sacrifice), disperse l’herbe, arrose l’eau autour, et, en pliant le genou droit, offre des oblations de ghee au moyen d’une louche.

À propos, au moins comme ces deux traducteurs interprètent ce verset, cela ne veut pas dire que si vous voyez cet homme à la peau noire avec des dents noires dans un rêve, alors il vous tuera dans la vraie vie. Au contraire, cela signifie que si vous le voyez ET qu’il vous tue dans le rêve, alors quelque chose de mauvais vous arrivera à moins que vous ne fassiez le Pariharam approprié.

 

#à, #la, #ou, d’un, décrivent-ils, homme, Le, Les, noire, peau, rêve, Vedas?

 

wiki

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *