Pourquoi Dieu permettrait-il à l’homme de Le tester? [fermé]

Nok

Pourquoi Dieu permettrait-il à l’homme de Le tester? [fermé]


Gédéon était assez fidèle parmi tous les Israélites pour trouver grâce aux yeux de Dieu. Vraisemblablement, il pensait que Dieu les avait abandonnés alors il a dû tester l’ange du Seigneur pour être sûr qu’il avait été envoyé de Lui.

« Et il lui dit: Si maintenant j’ai trouvé grâce à tes yeux, alors montre-moi un signe que tu parles avec moi. » (Juges 6:17).

Devenir certain de la mission de l’ange aurait dû être suffisant pour avoir une foi et une confiance totales en Dieu, se servant du but que Dieu avait pour lui. Comme s’il était satisfait,

« Et lorsque Gédéon s’aperçut qu’il était un ange de l’Éternel, Gédéon dit: Hélas, Seigneur Éternel! Car parce que j’ai vu un ange de l’Éternel face à face. » (Juges 6:22).

Le Seigneur commence alors à parler avec lui directement après le départ de l’ange.
Mais ensuite, il teste à nouveau le Seigneur.

« Et Gédéon dit à Dieu: Si tu veux sauver Israël par ma main, comme tu l’as dit, voici, je mettrai une toison de laine dans le sol; et si la rosée est sur la toison seulement, et qu’elle sera sèche sur tous la terre à côté, alors je saurai que tu sauveras Israël par ma main, comme tu l’as dit.  » (Juges 6: 36-37).

Dieu lui répond en prouvant qu’il agira selon sa parole. Gideon va plus loin encore en demandant un autre signe.

« Et Gédéon dit à Dieu: Que ta colère ne soit pas brûlante contre moi, et je ne parlerai qu’une fois: laisse-moi prouver, je te prie, mais cette fois avec la toison; qu’elle ne soit maintenant sèche que sur la toison, et sur toute la terre, qu’il y ait de la rosée. Et Dieu le fit cette nuit-là, car elle était sèche sur la toison seulement, et il y avait de la rosée sur toute la terre.  » (Juges 6: 39-40).

En fait, du dernier verset, je remarque que Gédéon savait qu’il n’était pas censé tester Dieu. Il savait que selon la loi,

« Ne mets pas l’Éternel, ton Dieu à l’épreuve, comme tu l’as fait à Massa. » Deutéronome 6 v 16

Pourquoi Dieu se permettrait-il de passer par une série de tests? Les 2e et 3e tests étaient-ils nécessaires?

Réponses


 Anonymous

il y a deux façons de regarder ceci. Le premier est que Gédéon teste Dieu. La seconde est que Gédéon est réticent et doute, mais finalement prêt à accepter.

D’après ma compréhension, «  tester Dieu  », c’est quand une personne fait une demande à Dieu juste pour voir s’il la remplira, pas tant pour avoir l’assurance que Dieu veut vraiment que la personne fasse ce qu’elle semble faire. C’est traiter Dieu comme un génie ou essentiellement, contrôler Dieu pour votre propre plaisir. Non seulement cela ne profite pas à Dieu ni ne remplit sa volonté, mais cela ne profite pas non plus à la personne, l’encourageant à être manipulatrice et volontaire au lieu d’être obéissante et courageuse.

Puisque Dieu connaît le cœur, il peut en quelque sorte tricher – il peut laisser une personne le tester apparemment cent fois, mais une autre personne qu’il rejette même un seul test. Mais c’est parce qu’il connaît la disposition et l’intention qui peuvent être cachées à l’observateur et même potentiellement à la personne elle-même. Par conséquent, il se peut que la motivation originale de Gideon ne soit pas si bonne, mais Dieu savait qu’il serait venu.

Notez que cela ne contredit pas la notion que «Dieu ne fait pas acception de personnes» – cela se réfère à Dieu traitant les gens différemment en fonction de leur rang ou de leur situation dans la vie. Il est clair plusieurs fois que Dieu traite les gens différemment en fonction de la disposition de leur cœur. Le psalmiste dit: «Aux purs, je serai pur, aux trompeurs, je serai trompeur».


 Jas 3.1

Quelle grande question … et belle opportunité d’en savoir plus sur la nature de Dieu!

  • Premièrement, il est essentiel de comprendre que Dieu est amour.

« Celui qui n’aime pas ne connaît pas Dieu, car Dieu est amour. » (1 Jean 4: 8, NASB)

« Nous avons appris à connaître et à croire l’amour que Dieu a pour nous. Dieu est amour, et celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui. » (1 Jean 4:16, NASB)

  • Ensuite, il est important de comprendre quelle est la définition de Dieu de l’amour, car elle est différente de la définition du monde. Dans l’amour de Dieu envers son peuple, il est compatissant, tendre, patient, lent à la colère et supporte avec nous, endurant notre traitement envers lui.

« L’amour est patient, l’amour est bon et n’est pas jaloux; l’amour ne se vante pas et n’est pas arrogant, n’agit pas de manière inconvenante; il ne cherche pas le sien, n’est pas provoqué, ne prend pas en compte un tort subi, ne se réjouit pas dans l’injustice, mais se réjouit de la vérité; porte tout, croit tout, espère tout, supporte tout.  » (à partir de 1 Corinthiens 13: 4-7, NASB)

« Le SEIGNEUR est compatissant et gracieux, lent à la colère et plein de bonté. » (Psaume 103: 8, NASB)

« Soyez bons les uns envers les autres, tendres, vous pardonnant les uns aux autres, tout comme Dieu en Christ vous a également pardonné. » (Éphésiens 4:32, NASB)

  • Dieu va même jusqu’à oublier les péchés de son peuple, et le chérit lorsque son peuple est prêt à ignorer également les péchés des autres.

« Moi, même moi, je suis celui qui efface vos transgressions pour moi-même, et je ne me souviendrai pas de vos péchés. » (Ésaïe 43:25, NASB)

« La discrétion d’un homme le rend lent à la colère, et c’est sa gloire d’oublier une transgression. » (Proverbes 19:11, NASB)

  • Ce serait formidable si le peuple de Dieu pouvait marcher dans une foi parfaite, reconnaissant toujours sa voix et lui faisant confiance, mais hélas, nous ne le faisons pas! C’est merveilleux de voir l’amour que Dieu répand sur nous en ces temps de besoin. Il est prêt à marcher à nos côtés et à répondre à nos demandes alors que nous luttons dans la vie, apprenant à lui faire confiance. J’adore l’image que nous obtenons de Jean (l ‘ »apôtre de l’amour ») sur le doute de Thomas et la réponse de Jésus:

« Mais Thomas … n’était pas avec eux quand Jésus est venu. Alors les autres disciples lui disaient: ‘Nous avons vu le Seigneur!’ Mais il leur dit: « À moins que je ne voie dans ses mains l’empreinte des ongles, et que je ne mette mon doigt à la place des ongles, et que je ne mette ma main dans son côté, je ne croirai pas. » Après huit jours, ses disciples étaient de nouveau à l’intérieur, et Thomas avec eux. Jésus est venu … et s’est tenu au milieu d’eux et a dit: « La paix soit avec vous ». Puis Il a dit à Thomas: «Atteins ici avec ton doigt, et vois Mes mains; et atteins ici ta main et mets-la dans Mon côté; et ne sois pas incrédule, mais crois. Thomas répondit et lui dit: « Mon Seigneur et mon Dieu! » « (Jean 20: 24-28, NASB)

  • Nous devons nous efforcer de marcher par la foi, réceptifs à la parole de Dieu, lui faisant confiance. Il n’est pas « OK » de douter.

« … tout ce qui ne vient pas de la foi est le péché. » (de Romains 14:23, NASB)

  • Cependant, Dieu, dans son amour, est prêt à ignorer nos erreurs. Considérez l’exemple puissant suivant de cela. Remarquez comment Dieu a fait une promesse à Abram et comment Abram a répondu. Remarquez ensuite comment Abraham se souvient du peuple de Dieu auprès de l’écrivain des Hébreux.

« Abram est tombé sur son visage, et Dieu a parlé avec lui, disant: ‘… Je te rendrai extrêmement fécond, et je ferai de toi des nations, et des rois sortiront de toi’ … Alors Dieu dit à Abraham , ‘Quant à … votre femme, … je la bénirai, et en effet je vous donnerai un fils par elle … Alors Abraham tomba sur son visage et se mit à rire, et dit dans son cœur:’ Un enfant naîtra d’un homme de cent ans? Et Sarah, qui a quatre-vingt-dix ans, enfantera-t-elle un enfant? Et Abraham dit à Dieu: « Oh, qu’Ismaël puisse vivre devant toi! » Mais Dieu a dit: ‘Non …’ « (de Genèse 17: 3-19, NASB)

« Abraham, qui est le père de nous tous … a cru, afin qu’il puisse devenir le père de nombreuses nations selon ce qui avait été dit … Sans devenir faible dans la foi, il a contemplé son propre corps, maintenant aussi bon que mort depuis qu’il avait environ cent ans, et la mort de l’utérus de Sarah; pourtant, en ce qui concerne la promesse de Dieu, il n’a pas vacillé dans l’incrédulité mais est devenu fort dans la foi, donnant gloire à Dieu et étant pleinement assuré que ce Dieu avait promis, Il pouvait aussi jouer. Par conséquent, IL A ÉGALEMENT ÉTÉ CRÉDIT POUR LUI COMME JUSTICE.  » (de Romains 4: 16-22, NASB)

  • Nous pouvons être sûrs qu’Abraham, Gédéon et Thomas étaient le peuple de Dieu. Nous pouvons être sûrs qu’ils ont eu du mal à marcher par la foi. Nous pouvons également être sûrs que Dieu, dans son amour infini, les a supportés et les a aidés, en négligeant la faiblesse de leur foi et en se souvenant d’eux dans une perspective d’amour plutôt que de loi. Je vais vous laisser avec un dernier passage – un cri de David au Seigneur.

« Souviens-toi, ô Éternel, de ta compassion et de ta bonté, car ils sont anciens. Ne te souviens pas des péchés de ma jeunesse ni de mes transgressions. (Psaume 25: 6-7, NASB)

  • En tant que disciples de Christ, nous pouvons être assurés qu’il sera là pour nous aider, et nous ne serons pas jugés en fonction de notre performance. (Dieu merci!)

 

[fermé], #à, #de, Dieu, l’homme, Le, permettrait-il, Pourquoi, tester

 

wiki

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *