Pourquoi Luc 9 parle-t-il de Jésus «mettant sa face» pour aller à Jérusalem?

Andarta

Pourquoi Luc 9 parle-t-il de Jésus «mettant sa face» pour aller à Jérusalem?


Luc chapitre 9 contient l’ensemble des versets suivants:

[51] Et il arriva que, le moment venu où il devait être reçu, il fixa fermement son visage pour aller à Jérusalem, [52] et envoya des messagers devant lui. Ils s’en allèrent et entrèrent dans un village. des Samaritains, pour se préparer pour lui. [53] Et ils ne le reçurent pas, car son visage était comme s’il allait à Jérusalem. [54] Et lorsque ses disciples Jacques et Jean virent cela, ils dirent: Seigneur, veux-tu que nous commandions au feu de descendre du ciel et de les consommer, comme Élie? (KJV)

Dans ce contexte, il est évident que « il » ou « son » se réfère à Jésus. Mais la question 1 est:

 Why does this use "his face" instead of simply "him"? What is the difference supposed to be? 

Et, je peux comprendre du verset 54 que les « ils » au verset 53 sont les Samaritains du village où les messagers sont allés se préparer pour Jésus. Mais la question 2 est:

 Why did the Samaritans not receive Jesus "because his face was as though he would go to Jerusalem" - what does this mean and what made it a reason to turn him away? 
Steve

Les Juifs n’étaient pas amis des Samaritains, et vice versa. Il est possible qu’ils ne reçoivent pas Christ lorsqu’ils ont découvert que son intention était de les traverser jusqu’à Jérusalem, ce qu’ils détestaient encore plus. Préjugé, pur et simple. «Son visage», pour moi, implique qu’il n’était pas dissuadé de son dessein. Vous pouvez Le regarder et voir qu’Il était déterminé. Je ne peux pas prouver quoi que ce soit, alors cela reste un commentaire.

Réponses


 disciple

Comme Steve l’a commenté, Jérusalem était un lieu de culte rival, donc les Samaritains en voulaient aux Juifs qui s’y rendaient. Je crois comprendre que les Juifs de Galilée se rendaient généralement à Jérusalem le long du Jourdain mais revenaient par Samarie. « Son visage » aurait pu être traduit par « son visage ». En d’autres termes, sa détermination à atteindre Jérusalem était visible.

Du Commémtaire de la chaire,

Luc 9:53

Et ils ne l’ont pas reçu, car son visage était comme s’il allait à Jérusalem. Ici, les ouvertures bienveillantes ont été rejetées par les habitants du village samaritain en question. La raison alléguée par eux était que ce> Maître, qui souhaitait venir parmi eux,> était en route pour adorer au temple rival de Jérusalem.


 Susan

Une autre réponse portait sur la question du refus des Samaritains de voyager à Jérusalem, je vais donc essayer de répondre à votre autre question:

Pourquoi cela utilise-t-il « son visage » au lieu de simplement « lui »? Quelle est la différence supposée être?

La différence est une saveur sémitique et le sens emphatique de l’idiome sémitique derrière elle. Le mot πρόσωπον = face se trouve trois fois dans cette section, aux versets 51, 52 et 53.

  • τὸ πρόσωπον ἐστήρισεν = il a mis son visage [à …] = il est parti résolument [à …]

  • πρὸ προσώπου αὐτοῦ = devant son visage = devant lui

  • τὸ πρόσωπον αὐτοῦ ἦν = son visage était [réglé sur …] = (en référence au v. 51) il avait l’intention d’aller

Ces deux utilisations idiomatiques de πρόσωπον (en considérant les versets 51 et 53 ensemble) reproduisent maladroitement des idiomes hébreux courants. Luke, un Gentil, est bien connu pour son utilisation fréquente de phrases sémitiques. 1,2

Si nous comparons saint Luc avec les autres synoptistes, nous sommes obligés d’admettre qu’il y a toute une série de sémitismes singulièrement lukans, c’est-à-dire des constructions et des phrases … qui sont maladroites en grec, sont normales et idiomatiques en sémitique .

Ceci malgré le fait que Luc peut ou non être un locuteur compétent de l’araméen ou de l’hébreu. Sparks donne de nombreux exemples; quelques-uns des plus courants comprennent:

  • επαίρειν τους οφθαλμούς (ou την φωνήν) = « donner vie à ses yeux / voix » = « regarder / dire à » 3
  • ποιεΐν ελεος μετά = « pour faire miséricorde avec » = « pour montrer de la miséricorde envers » 4

L’expression « στηρίζω τὸ πρόσωπον » (v. 51) ne se trouve dans la LXX que dans Jérémie et, le plus souvent, Ezéchiel, (10x; voir, par exemple, 6: 2, 13:17, 14:18, etc.). Là, il traduit ( sı̂m pānı̂m ) et se réfère au prophète (ou, deux fois, Dieu lui-même) « se tournant  » vers l’objet du jugement de l’Éternel, pour prophétiser contre lui. Le même type de résolution peut être vu dans d’autres passages où le même hébreu – sı̂m pānı̂m – signifie quelque chose de plus similaire à l’utilisation de Luc (par exemple Gen 31:21, 2 Chr 20: 3, 2 Ki 12:18 (17)), 5 Le sens fondamental partagé par tous ces éléments est celui de la détermination ou de la résolution de l’action.

L’idiome « auquel il a mis son visage » exprime simplement la détermination de Jésus à aller à Jérusalem. Le choix de la formulation reflète le style sémitisant particulier de Luke. 6


1. HFD Sparks. The Semitisms of St. Luke’s Gospel , The Journal of Theological Studies, 44: 175 p. 129-138.

2. Il y en a un autre dans cette section, le premier « καὶ ἐγένετο ἐν τῷ + infinitif » (« et il est arrivé pendant que … ») est une manière typiquement hébraïque de commencer un récit. (13x dans Luc; 1x dans Marc; aucun ailleurs dans le Nouveau Testament; LXX passim )

3. Par exemple Luc 6:20, 11:27, 16:23, 17:13; cp Gen 13:10, Ruth 1: 9.14 (נשׂא את־עיניו)

4. Par exemple, Luc 1:72, 10:37; cp. Gen 24:12, Jdg 1:24 (… עשׂה חסד עִם)

5. Le LXX utilise d’autres verbes pour traduire cette phrase dans ces exemples. Apparemment, cela a conduit certains à conclure que Luc avait soit mal compris le sens de la phrase d’Ezéchiel, soit qu’il incorporait du matériel provenant d’une source grecque, vraisemblablement écrit par un individu traduisant de l’hébreu de ces autres exemples, plus manifestement cohérents, plutôt que de travailler avec le LXX. Voir, Howard Marshall, The Gospel of Luke: a Commentary on the Greek Text (NIGTC; Grand Rapids: Eerdmans, 1978), 405.

6. Reste à savoir si Luc tentait consciemment de donner au texte une « saveur » biblique ou de simplement refléter le patois de ses amis juifs. (Voir Sparks, note 1, pour son opinion.)

 

#(, #à, #de, #pour, aller?, face, Jérusalem, Jésus?, Luc?, mettant, parle-t-il, Pourquoi, sa

 

wiki

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *