Principe derrière le blindage électrostatique?

D’accord, dessinez un cercle autour du vide sphérique; terminé?

Alors voyez-vous des frais?

Sinon, il ne devrait pas y avoir de divergence de champ électrique, sachez que?

Donc, d’après la loi de Gauss,

EdS=0E=0

‘ role= »presentation »>

ES=0E=0

sur ce volume.

Je ne sais pas ce que OP essaie de transmettre à travers son message, mais permettez-moi quand même de développer un peu.

Supposons qu’il y ait un conducteur isolé.

Au départ, il n’y a pas de frais nets. Ainsi, le champ électrique à l’intérieur et à l’extérieur est nul.

Ensuite, certaines charges externes sont placées à l’intérieur du conducteur. Ils ressentiraient une force de répulsion parmi eux et afin de la minimiser, ils se répandraient sur la surface de telle sorte qu’il n’y ait pas de champ électrique net à l’intérieur.

Ensuite, le conducteur est placé dans un champ électrique externe.

Le champ à l’intérieur de la surface du conducteur est la somme du champ électrique externe et du champ dû aux charges qui y résident. Ils agencent de manière à annuler le champ électrique externe à l’intérieur de la surface.

Ceci est en effet prouvé par le fait que le potentiel à l’intérieur de la surface doit suivre l’équation de Laplace. Maintenant, une solution pourrait être le potentiel de la surface elle-même qui est équipotentielle.

Mais par le théorème de l’unicité, nous savons qu’il ne peut y avoir qu’une seule solution: un potentiel à l’intérieur de la surface.

Cela signifie que le potentiel à l’intérieur de la surface est le même que celui de la surface.

Or, le champ électrique est le gradient de potentiel ce qui implique qu’il est nul à l’intérieur de la surface du conducteur.

google

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *