Problèmes de multipoint RS485

Jadboy20

Problèmes de multipoint RS485


J’ai une application où nous utilisons RS485 pour communiquer des messages à une série d’écrans LED sur le bus. Notre première version de la carte semble fonctionner correctement sans aucun problème, cependant nous avons fait une nouvelle révision qui utilise un émetteur-récepteur RS485 différent et maintenant certains écrans ne reçoivent pas leurs messages de manière fiable. Cependant, tous les écrans du bus ne sont pas affectés. Un ou deux seulement sont touchés. Nous n’avons jamais eu à utiliser de résistances de polarisation ou de résistances de terminaison avec la première version, donc je ne vois pas cela comme le problème dans ce cas. La seule chose que je peux voir qui pourrait être à l’origine du problème est le changement d’émetteur-récepteur RS485 qui a été utilisé.

Le premier émetteur-récepteur 485 que nous avons utilisé était un ST485C, cependant, la nouvelle carte utilise un émetteur-récepteur SN65HVD485E 485. Est-il possible que le changement de puce ait provoqué une différence de performances? Je sais qu’il n’y a qu’une seule façon de le savoir, mais je voulais juste savoir s’il s’agissait d’une causalité raisonnable?

Nous utilisons également un câble UTP Cat5 et utilisons la configuration de broches suivante. Il s’agit de la norme T568a.

  1. RS485 B
  2. RS485 B
  3. RS485 A
  4. GND
  5. GND
  6. RS485 A
  7. VCC
  8. VCC

Je sais que le câblage ci-dessus ne suit pas le câblage standard RS485, mais il a fonctionné avec la dernière révision et je ne vois pas comment cela pourrait être la raison des problèmes actuels.

jsotola

utiliser les paires de fils torsadés, comme vous l’avez fait, est la bonne façon de procéder lorsque vous utilisez des câbles de dérivation Ethernet

jsotola

une chose qui saute quand je googlé les deux puces sont les mots Half-Duplex

brhans

@jsotola – mais il n’utilise pas les paires torsadées. 1-2 est une paire et devrait avoir un AB dessus, torsadé ensemble (ou 3-6, 4-5, 7-8). Au lieu de cela, il a regroupé chaque paire et n’a que 2 fils non torsadés. Peut aussi bien avoir utilisé une fermeture éclair à 2 fils.

Jadboy20

On m’a dit que les paires torsadées elles-mêmes sont torsadées dans le câble. Cette torsion pourrait-elle être suffisante pour être assez bonne pour RS485? c’est-à-dire que la paire verte et la paire orange sont également (à un degré moindre) tordues l’une par rapport à l’autre.

Dan Mills

@ Jadboy20 Pas d’une manière utile, ils sont aussi beaucoup plus sur l’espacement conducteur à conducteur puis torsion (l’espacement impacte l’impédance, la torsion concerne la réduction du bruit). À quelle vitesse exécutez-vous ce lien et sur quelle distance? Le RS485 exécuté à faible vitesse sur des distances courtes peut être bien sans terminaison et câble aléatoire, mais c’est toujours un peu difficile (et les appareils proches de la fin de la ligne fonctionnent, mais ceux du milieu ne sont pas classiques pour les lignes non terminées) . Vérifiez également la plage de mode commun à l’extrémité du câble, j’ai été bourré par la résistance du câble de masse avant maintenant.

Réponses


 Sparky256

En regardant les deux fiches techniques, le SN65HVD485E consomme 50 fois le courant sur son entrée de données DI, soit environ 100 uA. Le ST485C consomme environ 2 uA sur sa broche DI avec une charge de 24 K, il y a donc une différence majeure.

De plus, les changements de charge d’entrée peuvent provoquer des réflexions du signal de bout en bout, de sorte qu’à certains endroits, il est fort tandis que dans d’autres, il est faible en raison du «dépassement de soi» déphasé.

Étant donné que les deux CI sont censés fonctionner comme annoncé, je m’assurerais qu’ils sont tous les mêmes. Le mélange de 485 types peut être plus problématique que d’avoir un seul type pour tous les points d’utilisation.

La résistance de charge est toujours nécessaire à chaque extrémité de la ligne.

Jadboy20

Nous avons changé la puce et cela a fait l’affaire. Je sais que le problème est causé par des réflexions sur la ligne, donc je dois m’assurer que mes appareils EOL sont terminés. Je vous remercie.


 Marko Buršič

Vous auriez besoin de résistances de terminaison et de polarisation à chaque extrémité de la ligne de transmission. Ce câble doit avoir une impédance caractéristique de 120 ohms, paire torsadée. Le câble Ethernet a des paires torsadées, mais une impédance de 100 ohms, un petit décalage mais pas critique. Cela dépend de la longueur du câble si la section de Cat5 est suffisante.

J’utilise habituellement une paire torsadée blindée avec une section transversale de 0,5 mm ^ 2 pendant env. 100 m, comme LiYCY TP 4x2x0,5.

Les émetteurs-récepteurs RS485 sont tous conformes et compatibles, je suppose que vous avez été chanceux la première fois, mais vous devrez quand même l’améliorer si vous voulez un réseau RS485 stable et robuste.

schématique

simuler ce circuit – Schéma créé à l’aide de CircuitLab

RTeq=Rterm(Rbjeunesup+Rbjeunesw)Rterm+Rbjeunesup+Rbjeunesw

Pour un exemple donné, le Rt équivalent est de 112 ohms. Vous pouvez régler les résistances en fonction du câble utilisé. R_bias ne doit pas être inférieur à 560 ohms.

brhans

L’impédance caractéristique du câble n’a pas besoin d’être de 120 ohms (ou toute valeur spécifique). Le facteur critique est que vos résistances de terminaison correspondent à l’impédance caractéristique du câble. N’oubliez pas non plus de prendre en compte les résistances de polarisation lors du calcul de la valeur du terminateur (elles sont effectivement en série les unes avec les autres et en parallèle avec le terminateur).

Marko Buršič

@brhans vous avez raison, j’ai ajouté quelques informations supplémentaires.

 

#de, multipoint, Problèmes, RS485

 

google

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *