Qu’est-ce que l’anti-dépistage?

Joe Zorskie

Qu’est-ce que l’anti-dépistage?


Dans son livre « La légèreté de l’être », Frank Wilczek (page 48) écrit sur le dépistage et l’anti-dépistage. En criblage , une charge nue attire des particules virtuelles de charge opposée qui atténuent l’effet de la charge nue. Il écrit que l’ anti-dépistage est « l’opposé du dépistage » sans autre explication physique. C’est une tentative d’expliquer pourquoi deux quarks s’attirent faiblement à courte distance et plus fortement avec la distance. Y a-t-il une explication physique de cet anti-dépistage?

Trimok

La réponse courte est que, dans les théories quantiques des champs non abéliens, par exemple QCD (chromodynamique quantique), représentant de fortes interactions, les bosons de jauge (les gluons), sont (SU (3)) chargés (ce qui n’est pas le cas avec QED (électrodynamique quantique), représentant des interactions électromagnétiques, où les photons ne sont pas chargés). Cela produit un effet anti-dépistage qui est plus fort que l’effet de dépistage. Cette présentation pourrait vous intéresser (voir page

Réponses


 Sinn

Je vais essayer de répondre à cela, mais je manque peut-être quelque chose. Si je le suis, j’espère que quelqu’un pourra me corriger.

Je pense que l’anti-dépistage fait référence aux propriétés QCD vs QED. Dans QED, le niveau d’attraction (électromagnétique) devient plus fort à mesure que les particules se rapprochent. Il en va de même pour la force répulsive de l’électromagnétisme; où que la répulsion est plus forte, plus les particules sont rapprochées. L’énergie s’atténue avec la distance.

Dans QCD, la force d’attraction forte s’affaiblit à mesure que les particules se rapprochent. L’énergie s’atténue avec la proximité. Donc, si deux quarks liés s’éloignent suffisamment, la force forte qui les lie (les particules de gluon) gagne suffisamment d’énergie pour devenir des paires de quarks et d’anti-quarks, ou devenir des gluons supplémentaires.

Ainsi, la force forte, les gluons peut former d’autres gluons, où la force électromagnétique, les photons, ne peut pas générer d’autres photons, ni même interagir avec d’autres photons. Les photons sont limités soit en étant absorbés par des électrons, soit réfléchis, soit en devenant une paire électron-positon. Il s’agit d’une asymétrie entre QCD et QED, où les photons ignorent d’autres photons, mais les gluons peuvent interagir avec et même créer / absorber d’autres gluons.

 

l’anti-dépistage?, qu’est-ce, que

 

google

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *