Valeur de la constante de couplage de force faible

Kathryn Boast

Valeur de la constante de couplage de force faible


J’essaie de comprendre ma constante de couplage de force faible

α w

mais se confondre par différentes ressources. L’hyperphysique suggère qu’il est minuscule par rapport au fort couplage de force, ~

dix 6

fois la taille, mais Griffiths Introduction to Elementary Particles affirme qu’il est ~

1 / 30

, et donc cinq fois plus grand que

α E M

, que l’hyperphysique donne comme d’habitude

1 / 137

.

Vous ne savez pas ce qui ne va pas ici, mais quelqu’un peut-il me l’expliquer? Je vous remercie!

http://hyperphysics.phy-astr.gsu.edu/hbase/forces/couple.html#c4 http://en.wikipedia.org/wiki/Weak_interaction#Properties

JamalS

La valeur de la constante de couplage change en fait avec l’échelle de renormalisation, comme décrit par le groupe de renormalisation de K. Wilson, il n’y a donc pas de constante de couplage définie.

Kathryn Boast

Cela ne s’applique-t-il pas aux couplages forts et EM? La force faible est-elle un cas particulier?

JamalS

Oui, cela s’applique également à la constante de couplage forte et EM …

Kathryn Boast

D’accord, mais nous pouvons toujours citer les valeurs des couplages à une échelle donnée. Si nous supposons le même niveau d’énergie pour chacun d’eux, comment la force du couplage faible se compare-t-elle aux autres?

Réponses


 Anna v

Voici les inverses des constantes de couplage en cours:

couplage en cours d'exécution

En regardant la constante 1 / couplage, il est vrai que le faible ressort comme 1/30 au 1/137 de l’électromagnétique. Dans l’équation 5 de ce document, ce facteur est calculé, ce qui fait que les couplages vont au faible quatre fois plus fort que l’électromagnétique. MAIS

Ce qui rend l’interaction si faible, c’est la grande masse des bosons de jauge concernés.

Le nombre donné en hyper physique, (et dans le tableau de Griffith *), compare les désintégrations des baryons pour obtenir le faible nombre de 10 ^ -6 au fort. Cela signifie que le propagateur du boson W qui initie la désintégration sigma contribue à la faiblesse mesurée de la désintégration, réduisant l’effet de la constante de couplage.

Ainsi, le 10 ^ -6 compare les durées de vie, et le 1/30 est la constante de couplage devant l’élément de matrice qui calculera la durée de vie.


  • J’ai trouvé un scan pdf de Griffiths qui à la page 55 a pour force : 10 10 ^ -2 10 ^ -13 10 ^ -42 (fort, em, faible, gravitationnel) et prévient que la force dépend du contexte (particulièrement faible) est cité comme différent dans d’autres sources. Quelle page est ce 1/30? car c’est un scan et non consultable.
Kathryn Boast

315 dans mon édition, mais en comparant pour votre page 55, je pense que votre version pourrait avoir 4 pages de retard, c’est-à-dire. Je suppose que 311 pour vous. A la fin d’un calcul impliquant des muons.

Anna v

@KathrynBoast merci. Je vois qu’il a le même argument et plus largement. Je suppose donc que la merveille du PO est à la valeur donnée en hyperphysique, qui est la constante de force effective dans les désintégrations. L’accord de la production de Higgs au LHC avec le modèle standard doit s’inscrire dans ces calculs (probabilités plus élevées de produire un Higgs en raison de la forte énergie et de la diminution de la masse de l’effet propagateur). S’il y avait des écarts, nous aurions entendu beaucoup de bruit.

 

#de, #la, constante, couplage, faible, force, valeur

 

google

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *