Y a-t-il une contradiction dans les lettres de Paul concernant la lettre «écrite» et l’Esprit?

Constantthin

Y a-t-il une contradiction dans les lettres de Paul concernant la lettre «écrite» et l’Esprit?


D’une part, Paul dans 1 Corinthiens nous dit de «ne pas aller au-delà de ce qui est écrit»:

1 Corinthiens 4: 6 (NIV)

6 Maintenant, frères et sœurs, j’ai appliqué ces choses à moi-même et à Apollos à votre avantage, afin que vous puissiez apprendre de nous le sens du dicton: « N’allez pas au-delà de ce qui est écrit ». Ensuite, vous ne serez pas gonflé d’être un disciple de l’un de nous contre l’autre.

Pourtant, dans le livre suivant (le même auteur) dit « la lettre tue, mais l’Esprit donne la vie »:

2 Corinthiens 3: 6 (NIV)

6 Il nous a rendus compétents comme ministres d’une nouvelle alliance, non pas de la lettre mais de l’Esprit; car la lettre tue, mais l’Esprit donne la vie .

Comment expliquer la contradiction entre les paroles «Ne va pas au-delà de ce qui est écrit» et «La lettre tue, mais l’Esprit donne la vie»?

Réponses


 Anonymous

Vous indiquez que la Bible que vous utilisez montre 1 Corinthiens 4: 6 comme N’allez pas au-delà de ce qui est écrit

C’est ainsi que le verset est rendu dans la NIV, l’ESV et d’autres éditions, mais ce n’est pas exactement ce que le grec déclare. Une traduction plus littérale est:

Cela en nous – ινα εν ημιν
vous pouvez apprendre – μαθητε
pas au-dessus de ce qui a été écrit – το μη υπερ ο γεγραπται
penser – φρονειν

La raison en est donnée dans le même verset:

… que personne ne soit gonflé l’un contre l’autre.

Une autre façon de le formuler est peut-être « de ne pas être sage au-dessus de ce qui est écrit ». La mise en garde de ne pas être gonflé l’un contre l’autre est un avertissement aux croyants de rester humbles. Un commentaire ancien commente ce verset:

Mais quel est le sens de « ne pas être sage au-dessus de ce qui est écrit? » Il est écrit: Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de tes frères, mais ne considère-tu pas la poutre qui est dans ton œil? et ne jugez pas, afin que vous ne soyez pas jugés [Matthieu 7: 3]. Car si nous sommes un et sommes liés les uns aux autres, il nous appartient de ne pas nous dresser les uns contre les autres. Car « celui qui s’humiliera sera élevé », dit-il. Et « Celui qui sera le premier, qu’il soit le serviteur de tous. » [cf. Luc 14:11; Matthieu 20: 26,27; Marc 10:43]. Ce sont les choses qui «sont écrites».

John Chrysostom, Homélie XII sur 1 Corinthiens

D’un autre côté, le deuxième passage concerne l’obsolescence de l’ancienne loi mosaïque, à la lumière de l’Évangile.

Constantthin

À quel écrit diriez-vous «écrit» dans les mots «ce qui est écrit»?

Constantthin

Aha. Je vois maintenant que vous y avez répondu en citant la compréhension de John Chrysostom de ce texte intégral.

Abu Munir Ibn Ibrahim

cf breitas dans le Talmud babylonien Baba Batra (« Last Gate ») Vilna Rom page 15b et Arachin (« Valuations ») Vilna Rom page 16b: « תְּמֵהַנִי אני אם יש בדור הזה שמקבל תוכחה. אם אמר לו » טול קיסם מבין שִׁנֶּיךָ  » לו « טול קורה מבין עֵינֶיךָ »! – « Je me demande s’il y a quelqu’un dans cette génération qui peut accepter une réprimande. Quiconque à qui vous dites « Vous avez un éclat entre vos dents » [réprimande mineure] répond « et vous avez un deux par quatre entre vos yeux! ». Il y a donc beaucoup d’histoire derrière cette merveilleuse petite imagerie dans Matthieu qui a été utilisée sous diverses formes et en hébreu moderne.

Caleb ♦

La façon dont vous commencez cette réponse donne l’impression que c’est une erreur de traduction, mais je dirais que ce n’est pas le cas. En fait, je pense que le libellé « ne pas aller au-delà » fait en fait plus clairement ressortir ce que signifie ce passage que le rendu que vous suggérez, car c’est exactement ce que signifie l’expression dans l’usage anglais courant, alors que votre alternative pourrait révéler quelque chose sur la façon dont l’original la structure de la langue, mais laisse un lecteur anglais accroché avec «d’accord alors qu’est-ce que cela est censé signifier» parce que dans le langage ordinaire, il ne serait pas clair quelle était l’intention.

Constantthin

Dans mon premier passage biblique; « N’allez pas au-delà de ce qui est écrit »; Paul laisse entendre qu’il s’agit d’un vieil adage qu’il cite. Si c’est le cas, alors nous avons affaire à quelque chose de plus grand que Paul, et c’est à cet axiome que je fais référence.


 elika kohen

REMARQUE: n’hésitez pas à modifier – je sais que je viens de traduire ce chapitre, quelque part. Je réparerai demain, j’espère!


1. Question – Résoudre une contradiction:

Dans 1 Corinthiens, Paul dit de « ne pas aller au-delà de ce qui est écrit », mais parle ailleurs de la « Lettre morte de la loi » …

Comment cette contradiction est-elle résolue?


2. Autre réponse:

Je considère que ce que Paul a écrit dans 1 Corinthiens 4, est le reflet d’ un des commandements de Jésus :

Agissez selon sa parole (vous établit dans la foi); mais, au-delà de cela, dans la futilité de votre esprit, c’est comme construire une maison sur le sable:

NASB, Jean 21:23 – C’est pourquoi cette parole sortit parmi les frères que ce disciple ne mourrait pas; pourtant Jésus ne lui a pas dit [cela] qu’il ne mourrait pas, mais seulement : « Si je veux qu’il reste jusqu’à ce que je vienne, qu’est-ce que cela vous fait? »

NASB, Matthieu 7:24 – «C’est pourquoi tous ceux qui entendent mes paroles et agissent en conséquence peuvent être comparés à un sage qui a construit sa maison sur le rocher. … 26 Quiconque entend ces paroles de Moi et n’agit pas sur elles, sera comme un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable.

Ceci est la première règle d’interprétation biblique: discernez la différence entre ce qui est écrit, votre esprit et l’esprit d’un autre.


3. Contexte – Ne pas se préjuger mutuellement au-delà de ce qui est écrit / dit, afin d’éviter de fausses inférences:

1 Corinthiens 4 n’a rien à voir avec l’Écriture, mais plutôt: juger les « Mystères » qu’ils partageaient entre eux . Et puisque Paul parle d’une chose très différente dans 2 Corinthiens 3, alors ces passages ne peuvent pas être raisonnablement comparés.

Contexte – Paul parle de juger les intendants des mystères:

NASB, 1 Corinthiens 3:10 – … comme un sage maître bâtisseur, j’ai posé les fondations, et un autre bâtit dessus. Mais chaque homme doit faire attention à la façon dont il s’appuie dessus.

NASB, 1 Corinthiens 4: 1 – Qu’un homme nous considère de cette manière, comme serviteurs du Christ et gardiens des mystères de Dieu . 2 … de plus, il est exigé des commissaires que l’on soit trouvé digne de confiance . 5 Ne continuez donc pas à porter un jugement avant le temps, mais attendez que le Seigneur vienne qui mettra en lumière les choses cachées dans les ténèbres et révélera les motifs du cœur des hommes;

NASB, 1 Corinthiens 4: 6 – Maintenant, ces [mêmes exigences], frères, j’ai [entrepris] [pour] moi-même et Apollos pour vous, afin qu’en nous vous puissiez vérifier ceci: [Discerner / Juge] Pas au-dessus de ce qui est écrit, afin qu’aucun de vous ne devienne arrogant au nom de l’un contre l’autre.


 Constantthin

Je pense que ce qui ressemble à une contradiction entre les deux axiomes mentionnés « Ne va pas au-delà de ce qui est écrit » et « La lettre tue, mais l’Esprit donne la vie » n’est pas une contradiction mais un paradoxe. Un paradoxe est une contradiction apparente. Un paradoxe révèle généralement une synthèse entre deux déclarations apparemment contradictoires, que l’on peut appeler: thèse et antithèse.

La synthèse entre la thèse: « N’allez pas au-delà de ce qui est écrit » et l’antithèse « La lettre tue mais l’esprit donne la vie » est, je crois, que la lettre de la Bible (la parole écrite de la Bible) est importante et devrait être considéré, mais est mort (ne peut pas être compris correctement) sans l’interprétation de l’interprète, le Saint-Esprit. Ainsi, la lettre non éclairée nous induit en erreur, mais le Saint-Esprit peut éclairer la lettre pour nous et nous donner des conseils appropriés.

Gigi Sanchez

+1 IMO, la réponse à votre question est correcte – c’est un paradoxe. Et je suis d’accord avec vous, à 100%. La partie concernant le besoin de l’esprit saint pour interpréter correctement les Écritures – c’est la partie provocatrice. Ce site est fier de l’idée que toute personne qui utilise correctement l’herméneutique peut interpréter les écritures avec précision. C’est une question complexe, et à l’OMI, il y a plus de soi-disant «chrétiens» qui sont des menteurs et des hypocrites qu’il n’y a de représentations du Christ et de l’esprit saint. La vérité est donc cachée derrière ces complications, mais cela ne signifie pas que l’esprit saint n’est pas nécessaire.


 Anonymous

«Ce qui est écrit» et «la lettre» sont deux choses très différentes. Dans Matthieu 22: 31-32 , Marc 12: 26-27 , et Luc 20: 37-38 , par exemple, Christ ne «va pas au-delà de ce qui est écrit», ni n’est-il esclave de «la lettre» non plus.

 

(concernant, #(une, #de, #et, #la, a-t-il, contradiction, dans, écrite, l’esprit, Les, lettre, lettres.», Paul, y

 

wiki

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *